La vaccination des pompiers contre la Covid-19 a débuté en Bourgogne

Débutée début janvier auprès des EHPAD et des soignants, la campagne de vaccination contre la Covid-19 vient à présent à la rencontre des pompiers. Les pompiers âgés de 50 ans ou plus ont reçu leurs injections à Mâcon et Auxerre. Ces opérations vont se mutiplier au cours du mois.

Ce 13 janvier, 25 pompiers de Saône-et-Loire se font vacciner à la caserne de Mâcon.
Ce 13 janvier, 25 pompiers de Saône-et-Loire se font vacciner à la caserne de Mâcon. © Anthony Borlot / France télévisions

Ce 13 janvier, les plus vénérables des pompiers de Saône-et-Loire ont commencé à se faire vacciner contre le Covid-19. Acceuilli par ses collègues de la caserne de Mâcon, qui sert de centre de vaccination interne au service départemental d'incendie et secours (SDIS), un lieutenant âgé de plus 50 ans vient de recevoir son injection. "Je vais attendre 15 minutes et je pourrais reprendre mon activité de chef de garde sans souci," confie-t-il.

Comme lui, 25 pompiers se font immuniser à Mâcon ce 13 janvier. Préalablement au vaccin, le médecin-colonel Éric Brousse, médecin-chef du SDIS 71, rencontre chaque pompier. "On agit selon le dispositif recommandé au niveau national", explique-t-il.

Cela comporte un accueil, un point médical pour vérifier l'absence de contre-indication et recueillir le consentement, ensuite le passage vers l'infirmère qui réalise la préparation du produit et l'injection. On a enfin mis en place une zone de surveillance durant le quart d'heure réglementaire après l'injection.

Éric Brousse, médecin-colonel au SDIS 71

Chaque vacciné devra recevoir une nouvelle dose du vaccin dans 3 à 6 semaines.

Des centres pour vacciner le public

Selon une étude réalisée en amont de la campagne d'injection, 178 soldats du feu du département âgés de 50 ans ou plus se sont déclarés en faveur d'une injection. En tout, environ 600 agents souhaitent prochainement bénéficier du vaccin en Saône-et-Loire.

Cette campagne vaccinale a débuté sous les yeux du préfets de Saône-et-Loire, Julien Charles. La préfecture souhaite, en gestion commune avec le SDIS71, ouvrir neuf autres centres dans le département lundi 18 janvier à destination du grand public.

Une cinquantaine de vaccinations samedi à Auxerre

Les pompiers ont aussi commencé leur vaccination au CH Auxerre, le 12 janvier, où une quinzaine d'agents de l'Yonne se sont fait immuniser. "Dès samedi [16 janvier, NDLR], le SDIS reprendra la vaccination à son compte. Le service médical du SDIS, aidé d'infirmiers et en lien avec l'agence régionale de santé (ARS) réalisera en interne une cinquantaine de vaccinations, chez les volontaires comme chez les professionnels", explique Jean-Claude Bernard, chargé de la communication des pompiers de l'Yonne.

Ces derniers déploieront prochainement des centres de vaccination à travers le département, comme à Joigny, Tonnerre ou Avallon. Dans la Saône-et-Loire, la campagne devrait continuer dans six autres centres, comme à Chalon-sur-Saône et Charolles où d'autres soldats du feu sont vaccinés dans l'après-midi ce 13 janvier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société