Val de Saône : Des panneaux solaires installés sur une décharge, c'est une première en France

Ce nouveau site photovoltaïque doit servir d’exemple. A Pontailler-sur-Saône et Drambon, ne parlez plus du centre de stockage de déchets, mais de l’Ecopôle des Grands Moulins ! Inauguré lundi 8 avril 2019, ses panneaux solaires doivent alimenter 4500 foyers.
 

Par Arnaud Lefevre

De l’électricité « propre » sur une décharge


C’est le premier résultat visible d’un partenariat signé en mars 2018 entre les entreprises Engie et Suez explique Jérôme Loriot, directeur général adjoint d’Engie Green. Il s’agit de développer des parcs solaires photovoltaïques sur une centaine de centres de stockage de déchets, pour un potentiel final d’environ 1 gigawatt. « L’enjeu est de trouver du foncier disponible sans conflit d’usage et sans problème lié à la biodiversité ».

Autrement dit, des terrains qui ne soient pas exploitables pour l’agriculture, non constructibles et qui n’abritent pas d’animaux protégés. Il s’agit aussi d’éviter des polémiques comme celle liée au projet de plus grande centrale photovoltaïque dans le Larzac, sur un terrain de chasse privé de 400 hectares.
 

Des contraintes liées au sous-sol


Le fait de travailler sur un ancien site de stockage a provoqué des contraintes lors du chantier détaille Josselin Fajfar, chef de projet construction chez Engie. « Les déchets sont recouverts d’une membrane en plastique qu’il ne fallait pas percer. Nous avons donc réalisé des fondations superficielles en béton. L’autre difficulté est que le site est toujours en exploitation, entre 50 et 100 camions y circulent encore chaque jour ».
  

Des retombées attendues

Les élus des 2 communes concernées, Drambon et Pontailler-sur-Saône espèrent profiter de l’installation de ces panneaux solaires sur 20 hectares. « Le site emploie 30 personnes » rappelle Joël Abbey, Maire de Pontailler-sur-Saône (DVD).

C’est la suite d’une histoire commencée il y a plus de 20 ans, avec le stockage puis la revalorisation des déchets par méthanisation lancée il y a 3 ans. En tout, ce sont 6800 habitants du secteur qui profiteraient de ces sources d’énergie. Et le parc photovoltaïque pourrait s’agrandir.
 

Voir le reportage France 3 Bourgogne d'Elsa Bezin et Gabriel Talon


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus