Verglas d'été : sur la route, attention à ce danger trop peu connu

C'est un phénomène méconnu mais qui peu s'avérer très dangereux sur les routes estivales, notamment pour les deux-roues. Le "verglas d'été" peut se former après de longues périodes sans précipitations. La préfecture de l'Yonne alerte contre le risque d'accident

Le phénomène apparait sur une route exposée durant plusieurs jours à la sécheresse. Ce jeudi 25 juin, la préfecture de l'Yonne alerte les usagers de la route. "Le verglas d’été est favorisé par l’accumulation sur la route d’huile, de carburant, de poussière de plaquettes et autres déchets de pneumatiques. Une petite averse sur un revêtement ainsi badigeonné suffit à rendre le bitume particulièrement glissant, d’où le nom de verglas." 

Le phénomène peut générer de "véritables pièges" pour tous les usagers. Il est particulièrement dangereux pour les motos et autres deux-roues motorisés. En général, le verglas d'été se forme entre la mi-juin et la mi-septembre. Il ne dure en général que quelques heures après les premières pluies. 

 

Une hausse des accidents dans l'Yonne

Selon la préfecture de l'Yonne, le verglas d'été peut en partie expliquer la hausse des accidents sur les routes du département depuis le déconfinement. Les accidents impliquant des deux-roues motorisés sont par exemple en hausse de 25 %. "L’actualité récente, impliquant un usager de 2RM [deux-roues motorisé] dans un accident, démontre que certains risques liés aux conditions atmosphériques, comme le verglas d’été, sont sous-évalués voire ignorés" constatent les services de l'Etat.

Les conseils pour l'éviter 

Contrairement au verglas d'hiver, le verglas d'été est très peu visible et d'autant plus dangereux ! Le principal conseil est donc de respecter les distances de sécurité et de ralentir sur une route mouillée ou après un orage. 

En période de forte chaleur, les services de l'Etat mettent également en garde contre la perte d'adhérence des pneus sur "des plaques de bitumes liquéfiées, ramollies ou déformées". Des ornières peuvent alors se former et représenter un autre danger, notamment pour les motards. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse sécurité routière météo routes transports circulation moto auto-moto