VIDEO. Vernierfontaine (25) : une centaine de cerfs s'évadent d'un élevage

© Christian Watier - maxPPP
© Christian Watier - maxPPP

100 à 150 cerfs d'élevage ont quitté dimanche 23 septembre leur enclos vandalisé à Vernierfontaine (Doubs). Les animaux sont partis dans la nature et peuvent constituer un danger sur la route. 

Par Sophie Courageot

C'est un agriculteur qui a aperçu les premiers évadés. Trop tard pour tenter de partir à leur trousse. T

L'élevage qui comptait environ 200 cerfs selon le maire de Vernierfontaine a vu l'une des clôtures découpées volontairement. Peut-être un geste de braconnage. Ou des militants vegan, mais on n'y croit guère dans ce secteur rural. Une plainte a été déposée.
 
Une centaine de cerfs s'évadent d'un élèvage dans le Doubs
Un enclos découpé volontairement et c'est l'évasion. Une centaine de cerfs destinés à la boucherie ont retrouvé la liberté. Attention danger sur les routes à proximité. Avec Louis Charmoille Ouvrier agricole Jean-Louis Truche Maire de Vernierfontaine Reportage E.Rivallain, S.Poirier.


"On a bien essayé d'en rattraper quelques uns, mais c'est compliqué, un cerf ça bondit et ça va vite" explique Jean-Louis Truche maire de la petite commune. Le maire s'inquiète du danger que peut provoquer le nombre de ces cervidés le long la RN57 notamment situé à moins d'un kilomètre. "Avec la DIREST on a a mis hier des panneaux pour prévenir les automobilistes" dit-il. 

Le maire craint aussi des dégâts des cerfs en cette période de brame. Un cerf mange herbe, bourgeons, petits arbres.

La société de chasse a été prévenue, de même que les services de la Préfecture qui pourraient ordonner l'abattage des animaux s'ils devenaient trop nombreux d'un seul coup dans le secteur. 

L'élevage appartient à un éleveur de Belfort qui destinaient les animaux à la boucherie. 

Sur le même sujet

Auxerre : les artisans alpinistes de Trav’Haut auscultent la cathédrale

Les + Lus