• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Véronique Domèce : « je suis prête, je suis une battante ! »

Véronique Domece, la sœur de Marie-Angèle Domece
Véronique Domece, la sœur de Marie-Angèle Domece

Le tueur en série Michel Fourniret vient d’avouer le meurtre de Marie-Angèle Domèce, dans l'Yonne en 1988. La sœur aînée de la victime, Véronique Domèce, se dit « prête » à mener ce nouveau combat judiciaire.

Par Maryline Barate


« Aujourd'hui, je suis prête, je suis une battante ! Je pense que la vérité sortira un jour. » Véronique Domèce veut à nouveau s'engager dans le combat judiciaire en mémoire de sa sœur Marie-Angèle. Elle souhaite également pouvoir lui donner une sépulture. Jamais le corps de la victime n'a été retrouvé.


En fin de semaine dernière, Michel Fourniret a avoué le meurtre de cette jeune femme handicapée mentale de 19 ans qui avait disparu en juillet 1988 alors qu'elle était allée rendre visite à sa tante à Saint-Cyr-les-Colons, le village même où le couple Fourniret s'était installé peu de temps avant. Michel Fourniret, dénoncé par sa femme Monique Olivier, avait bénéficié d'un non-lieu en 2011.


Pour l'heure, Véronique Domèce est la seule de sa famille à vouloir suivre l'instruction et le procès s'il y en a un. « Je sais que ce sera une épreuve supplémentaire. On a aujourd'hui une petite lueur d'espoir. J'y crois un petit peu parce qu'il a quand même donné des détails. »



Le reportage de S. Aissaoui et A. Laroche avec :
  • Véronique Domèce, soeur de Marie-Angèle Domèce
Véronique Domèce veut se battre pour Marie-Angèle



A lire aussi

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus