VIDEO. Côte-d'Or : il possède 800 douilles d'obus de la Première Guerre mondiale chez lui

Claude Rozet entrepose une partie de sa collection de douilles d'obus dans le sous-sol de sa maison de Mirebeau-sur-Bèze en Côte d'Or. / © Margaux Tertre/France 3 Franche-Comté
Claude Rozet entrepose une partie de sa collection de douilles d'obus dans le sous-sol de sa maison de Mirebeau-sur-Bèze en Côte d'Or. / © Margaux Tertre/France 3 Franche-Comté

Claude Rozet ne fait pas dans la demi-mesure. L'ancien mécanicien et sculpteur sur métal, possède une collection de 800 douilles d'obus décorés par des soldats de la Première guerre mondiale. 

Par Margaux Tertre

Claude Rozet est un collectionneur un peu particulier. Depuis 1989, il achète des douilles d'obus décorées par les soldats de la Première Guerre mondiale.

C'est Votre Tour avec Franck Menestret :
C'est votre tour - Il possède 800 douilles d'obus de la Première Guerre mondiale chez lui

Pour tromper l'ennui de l'immobilité de la guerre de tranchée, les poilus récupéraient au sol les douilles des munitions envoyées par l'ennemi et en fabriquaient toutes sortes d'objets, principalement des vases. 
 
Claude Rozet possède 800 douilles d'obus dans sa maison. / © Margaux Tertre/France 3 Franche-Comté
Claude Rozet possède 800 douilles d'obus dans sa maison. / © Margaux Tertre/France 3 Franche-Comté


800 douilles d'obus à son domicile 


Claude Rozet, ancien mécanicien et également sculpteur sur métal, a développé une véritable passion pour "l'art des tranchées".
Une passion qui prend de la place. Dans sa maison de Mirebeau-sur-Bèze en Côte-d'Or, il a accumulé au fil des ans près de 800 pièces qu'il expose, pour une partie, dans son sous-sol. 
 
Il vit avec 800 douilles d'obus de la Première Guerre mondiale chez lui
Intervenants : Claude Rozet, collectionneur Un reportage de : Franck Menestret et Margaux Tertre
 
Ces merveilles, comme il les appelle, il les déniche dans des brocantes, des vide-greniers ou chez des antiquaires.
Ceux qui ne connaissent pas leur valeur lui les bradent pour quelques euros mais il lui arrive d'acheter certains pièces pour 80 €. 


Une collection pour se souvenir


Pour Claude Rozet, sa collection lui permet de se souvenir du sacrifice des soldats de la Première Guerre mondiale, comme son grand-père.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus