VIDEO. Si beau et sauvage, le lynx, l'autre passion qui fait courir le traileur Xavier Thevenard

S'il était un animal, serait-il un lynx ? Xavier Thevenard, triple vainqueur de l'Ultra Trail du Mont-Blanc est plus que jamais ambassadeur de la protection de la nature. Sur sa page Facebook, il a publié des images incroyables. Trois lynx, évoluant dans les forêts du massif du Jura. 
Deux lynx passent devant le piège photographique déposé par le traileur Xavier Thévenard dans le massif du Jura.
Deux lynx passent devant le piège photographique déposé par le traileur Xavier Thévenard dans le massif du Jura. © Xavier Thevenard
La scène rendra jaloux plus d'un passionné de faune sauvage. Trois lynx, défilant tranquillement les uns après les autres devant l'objectif d'un piège photographique. Comme si la scène avait été répétée, les félins passent en quelques secondes sur le tapis forestier. Le décor y est. Les images précises laissent devenir la beauté du pelage des animaux.

A 32 ans, le traileur de Jougne dans le Haut-Doubs, et originaire de l'Ain, connaît la montagne mieux que quiconque. Il y court régulièrement, pour y voir le soleil se lever parfois, et admirer en solitaire la beauté de la montagne.  Une montagne du Jura qui abrite dans son écrin, un trésor de la nature : une population d'une centaine de lynx, une espèce protégée. Le traileur y connaît les lieux qu’affectionnent les lynx. Avec son frère Jean-Marie, Xavier Thevenard pose et relève régulièrement des pièges photographiques. Ce jour de mars 2018, dans un endroit que nous ne préciserons pas pour protéger les lynx, la nature organise un rendez-vous inoubliable.
 

Lorsque le roi de la forêt est passé devant l’objectif, alors un sentiment de joie me parvient.

Xavier Thevenard, traileur



“Ces images, ce sont quelques unes des plus belles que nous ayons faites avec mon frère. J’aime particulièrement celles-ci. Car ce jour là, j’étais présent, juste au dessus. On savait que les lynx passaient par là à peu près tous les 10-15 jours. On venait relever les pièges. On a eu vraiment une chance incroyable de les voir passer” confie Xavier Thevenard. 

 

En publiant cette vidéo, le traileur triple vainqueur de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc en 2013, 2015 et 2018 explique avoir voulu profiter de sa “petite notoriété” comme il dit humblement, pour passer un message de protection de la nature. Il explique cette passion pour la faune, ce plaisir d’observer de tels animaux sauvages sur son terrain de jeu.
 
"Voilà mon passe-temps favori entre deux entraînements : prendre mes baskets, une paire de jumelle à la main, l’appareil photo en bandoulière, crapahuter dans les bois, se poser, écouter, observer autour de soi, relever nos pièges photos. Et lorsque le roi de la forêt est passé devant l’objectif, alors un sentiment de joie me parvient" écrit Xavier Thevenard sur sa page Facebook
"Aujourd’hui, il existe environ 120 lynx sur l’ensemble du massif jurassien, en 32 ans je l’ai vu 4 fois. Malheureusement la population de lynx a tendance à diminuer. Pour cause : les accidents routiers et le braconnage, bien que l’espèce soit protégée par la loi. Je rêve de pouvoir observer l'ensemble de faune, sans toutes ces menaces pour qu’il puisse vivre pleinement dans son environnement, et contribuer au bon fonctionnement de la biodiversité" explique Xavier Thevenard.
 

Quatre inoubliables rencontres avec le lynx dont Xavier Thevenard se souvient

C’est en 2012 que Xavier Thevenard croise pour la première fois le chemin du lynx. “Sur le plateau du Retord dans l’Ain dont je suis originaire. En allant courir, j’ai passé un col, le lynx était là dans une grande combe, c’était au petit matin” raconte le sportif. 

Au fil des entraînements, Xavier Thevenard apercevra à nouveau l’animal. “De nuit, un matin vers Jougne, je me souviens être parti courir avec ma lampe frontale. Un lynx était légèrement en contrebas, on s’est regardés  une minute, il n’était pas farouche, ça m’avait fait ma journée ! ” se souvient-il en savourant encore ce moment. 

Une autre fois, avec son frère Jean-Marie, le cadeau de Noël est passé avant l’heure. Un 24 décembre sur une route du sud du massif du Jura, le lynx traverse la route devant les yeux des frangins ébahis. 


“J’espère un jour croiser un loup à travers nos pièges photographiques”

Des images de lynx, les deux frères en ont des centaines. Il en font profiter la maison de la réserve de Remoray dans le Haut-Doubs. “On place nos pièges là où le lynx aime venir. Il aime être en hauteur sur les falaises pour regarder le gibier ou les chamois”. Ce genre d’endroits ne manque pas dans le massif du Jura où vit une centaine d’individus mis en lumière dernièrement par l’émission d’Hugo Clément sur France 2. Xavier Thevenard espère désormais capturer du côté du massif du Mont d’or, l’empreinte photographique d’un autre prédateur, le loup revenu dans le Doubs, le Jura, et bien présent à la frontière franco-suisse.  

 
Xavier Thevenard sur l'Ultra-Trail du Mont-Blanc en 2019
Xavier Thevenard sur l'Ultra-Trail du Mont-Blanc en 2019 © Grégory YETCHMENIZA - maxPPP

 

Un engagement sincère pour la protection de la planète

Xavier Thevenard, icône du trail sport de plein air en a encore sous les baskets pour protéger le monde du vivant. Chacun peut faire à son échelle un geste pour la planète. Pendant le confinement, l’athlète a décidé de renoncer à prendre l'avion pour aller courir des courses de trail au bout du monde. "J’ai envie d’être en accord avec moi-même et je me demande si c’est très raisonnable, encore aujourd’hui, de prendre un vol long-courrier pour aller courir [...] L’important, aujourd’hui, c’est de pouvoir sauver la vie sur terre. [...] on est en train de massacrer 85 % des espèces vivantes qui existent" a déclaré le traileur du Doubs au site internet Distances Plus. 

En cette année de coronavirus, le calendrier du trail a été bousculé par le coronavirus Covid-19.  Aucune grande course n’a eu lieu.  En juillet, Xavier Thevenard a tenté de battre le record de la traversée du GR20, en Corse où vivent ses parents : il n'a pas battu le record mais a bouclé le parcours en 32h32. Une petite demie-heure de plus que le record de Xavier d'Haene. Entre lynx et loup, le sportif continue à s’entraîner dans sa montagne du Jura pour ses deux prochains rendez-vous du calendrier. Le Trail des Aiguilles Rouges fin septembre du côté de Chamonix et le Trail des Templiers fin octobre dans les Causses. “On ne sais pas si ces courses seront maintenues, mais on fait comme ci” confie Xavier Thevenard qui continue à s’entraîner. “A chaque fois que je vais courir, je regarde si je ne vois pas un lynx. Ceux que j’ai croisé en 2018 ont du me voir plus d’une fois sans que je ne les vois de mon côté” lance-t-il amusé.

 

Le lynx régulièrement observé dans le Jura 


Régulièrement, l'animal sauvage est observé dans le massif du Jura, sur les bords des routes, au bord des pistes de ski de fond parfois. Le lynx n'est pas très farouche quand il croise la route de l'homme. En juillet, un vacancier qui bivouaquait dans le Haut-Jura a eu la chance d'apercevoir quelques minutes un lynx à proximité de son campement. Joris Anneheim était en vacances, il n'a pas eu le temps de sortir l'appareil photo, lui qui est pourtant photographe animalier. "Il est passé, ça a duré une minute. On ressent des frissons, des tremblements, c'est un cocktail d'émotions, de stupéfaction, de surprise et d'émerveillement... on ne s'attendait pas en voir en pleine nature" confiait le photographe, émerveillé par cette rencontre en face à face.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature trail sport