Village préféré des Français : 4 choses à savoir sur Châteauneuf qui représente la Bourgogne-Franche-Comté

Châteauneuf (Côte-d'Or), petit village médiéval de 80 habitants représente la région Bourgogne-Franche Comté au concours du plus beau village de France. L'émission présentée par Stéphane Bern sera diffusée le 30 juin prochain.
Le village de Châteauneuf-en-Auxois représente la Bourgogne-Franche Comté au concours du plus beau village de France.
Le village de Châteauneuf-en-Auxois représente la Bourgogne-Franche Comté au concours du plus beau village de France. © Max PPP / B. Bunsch

Pour sa dixième édition, l’émission de télévision Le village préféré des Français met en compétition les 14 communes sélectionnées par le public. Après Mouthier-Haute-Pierre (Doubs) en 2019 et Chablis (Yonne) en 2020, c’est au tour du village de Châteauneuf (Côte-d'Or) de représenter la Bourgogne-Franche Comté.

Situé à 475 mètres d’altitude, ce village de 80 habitants est connu pour son château-fort dominant l’Auxois et le canal de Bourgogne. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Les Préférés des Français (@preferedesfrancais)

La Chatelaine brûlée vive après un double meurtre

Erigée au XIIème siècle, cette forteresse à l'architecture militaire médiévale a été le théâtre d'intrigues tragiques. Au XVème siècle, un fait-divers éclate au château. Catherine de Châteauneuf, héritière de la seigneurie, aime un autre homme que son mari, Jacques d’Haussonville. Celui-ci refuse de la laisser partir avec un autre, comme le veulent les traditions de l'époque. Catherine de Châteauneuf empoisonne alors son époux avec un gâteau. Une servante le goûte également, et les deux meurent brutalement. Cet événement attire la suspicion de l’entourage de Catherine. Démasquée, elle est emmenée à Paris pour être brulée vive.

Le château de Châteauneuf devient un lieu de villégiature

Alors que le château est confisqué à la famille de Catherine de Châteauneuf, les Ducs de Bourgogne en prennent possession en 1460. Philippe Pot, petit-fils du Chambellan du Duc de Bourgogne, le transforme pour leurs assurer une ressource financière. « Philippe Pot aimait la grandeur, donc il a transformé le château en lieu d’apparat » explique Estelle Alexandre, de l’office du Tourisme de Pouilly-en-Auxois – Bligny-sur-Ouche. Avec des appartements, une chapelle et des logis d’hôtes, le château de Châteauneuf-en-Auxois devient alors un lieu de villégiature et prend l’apparence qu’on lui connait aujourd’hui.

Crédit : Geneanet - Creative Commons / MaxPPP - B. Bunsch

Des oeuvres d'art cachées au château pendant la guerre

En 1939, 912 oeuvres d'art du musée des Beaux-Art de Dijon ont été mises à l'abri au château de Châteauneuf. En effet, dès 1936, le Direction des Musées de France avait demandé la préparation d'un plan d'évacuation des collections dans le cas où une nouvelle guerre éclaterait. Le 26 août 1939, un ordre préfectoral d'évacuation fut donné. Dix voyages ont été organisés pour acheminer les oeuvres jusqu'au château, jusqu'au 21 octobre 1939.

« Un endroit où on peut flâner »

Châteauneuf, classé notamment village fleuri et station verte, ne cache pas ses atouts. Touristes et locaux peuvent évoluer à pied à travers les ruelles ou les murs du château, découvrir les nombreuses maisons bourgeoises, l’église ou les points de vue sur le canal de Bourgogne. « C’est vraiment un endroit où on peut flâner, découvrir l’histoire même du village, et faire des rencontres intéressantes, avec des gens du cru » rapporte Estelle Alexandre, de l’office du Tourisme.  Artiste peintre, sculpteurs, salles d’expositions, brocantes, restaurants : les professions se côtoient et apportent ce dynamisme cher au cœur de Jean-Paul Maurice, maire du village. « C’est son côté atypique qui fait la différence : une petite bourgade fleurie avec ces petites ruelles. Je pense que ça pourrait plaire à beaucoup de monde » témoigne l’élu, qui espère voir son village dans les cinq premiers de cette compétition.

Le palmarès de cette année 2021 sera présenté par Stéphane Bern le 30 juin à 21 heures, sur France 3. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture télévision médias