Viticulture : une bonne récolte s'annonce en Bourgogne sauf dans le Chablisien

Après plusieurs années de grêle, les viticulteurs bourguignons devraient connaître une bonne année. A quelques exceptions près.

© Eric Debief
Il est trop tôt pour dire si le millésime 2017 sera une réussite mais, en Bourgogne, la récolte sera belle.
Les viticulteurs de Côte d'or et de Saône-et-Loire sont soulagés.

Après plusieurs années consécutives de grêle et de gel, des nouvelles intempéries étaient à craindre.
Finalement, la majorité des parcelles des côtes de Nuits, de Beaune, chalonnaise et mâconnaise ont été épargnées.

Certainement en raison des mesures collectives prises par les viticulteurs, comme les générateurs anti-grêle et les opérations braséros et feux de paille menées pour réchauffer le sol en période de gel.

D'ailleurs, la météo ayant été clémente, les vendanges devraient avoir lieu fin août-début septembre.

Des vignobles touchés

En revanche, les viticulteurs de la Côte chablisienne sont touchés de plein fouet par des baisses de production dus au gel. Un impact estimé entre 15 et 20%.

La quasi-totalité du petit vignoble du Châtillonais (vignoble de 300ha) a aussi été impactée par le gel et fournira une récolte moins abondante.

Au plan national, le ministère de l'Agriculture évoque une baisse de 17% de production viticole en 2017.
Les régions les plus touchées sont le Bordelais, l'Alsace et le Jura.


Un reportage de Maryline Barate, Eric Debief et Lucile Feuillebois.

Intervenants :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie région bourgogne franche-comté