“Vous allez nous manquer docteur” : à 71 ans, le docteur Laine prend sa retraite en Haute-Saône, sans successeur

Ce mercredi 31 mars, à Saulnot en Haute-Saône, Patrick Laine a dit au revoir à ses patients. Une dernière tournée à domicile auprès de ses malades et un crève-cœur de les quitter.
 

Le docteur Patrick Laine prend sa retraite en Haute-Saône. Il a 71 ans.
Le docteur Patrick Laine prend sa retraite en Haute-Saône. Il a 71 ans. © David Martin - France Télévisions

Cette fois-ci, il part en retraite pour de bon. “C’est la journée des adieux, elle va être chargée en émotion” confie le médecin dans sa petite voiture qui sillonne les routes de Haute-Saône en cette journée au parfum d'été et de ses jours de vacances. “En 38 ans d’exercice, on a lié des liens d’amitié avec les patients. Le problème, c’est que je crée de la détresse chez de nombreux patients, qui voient qu’il va être difficile de trouver un médecin” lance-t-il.

J’aurais aimé passer le relais à un confrère, c’est une déception, pourtant, j’ai tout essayé

Docteur Patrick Laine



Le docteur Laine a tout tenté pour trouver celui ou celle qui lui succédera. Une annonce sur Le Bon Coin, une pétition, il a multiplié les reportages, les interviews. Il vient même de léguer à la commune son cabinet et logement qui va avec, à condition qu’un ou des médecins s’y installent. Le loyer du cabinet, du logement seront gratuits pour un an. Malgré tout, rien. Personne n’est candidat pour s’installer dans ce village entre Lure et Montbéliard, pas très loin des Vosges, de l’A36 et de l’Alsace voisine.
 

Le docteur Laine exerçait depuis 38 ans à Saulnot en Haute-Saône.
Le docteur Laine exerçait depuis 38 ans à Saulnot en Haute-Saône. © David Martin - France Télévisions


Ce matin, c’était l’heure des dernières visites à domicile. Chez ce couple âgé à la santé fragile. ”On va vous regretter docteur, on se connaissait depuis près de 40 ans, depuis vos débuts, on vous souhaite une bonne retraite” confie le couple ému. “Le médecin, il nous tutoie, il connaît toute notre famille, les enfants, les petits-enfants, il prend de leurs nouvelles. Les autres médecins qu’on a commencé à contacter, ils ne se déplacent pas” regrette déjà l’octogénaire.

Une autre patiente s’effondre en larmes quand on lui demande ce qu’elle ressent au départ en retraite de son généraliste. Le médecin avait épaulé le couple, tous deux ont contracté le covid et ont dû être maintenus à domicile sous oxygène. Le médecin de campagne a toujours été là.
 

© David Martin - France Télévisions


Un médecin de campagne comme on n’en fera peut-être plus


Dans sa voiture, le médecin Patrick Laine vit ce dernier jour avec émotion. Souvenirs et regrets. “Je n’ai pas besoin de mémoire, les souvenirs sont ancrés dans ma peau, comme un parfum. J’ai plein de souvenirs. Forcément, tous ces gens que je suis depuis des années, ou depuis peu marqués par des pathologies, je ne peux pas les oublier, c’est impossible. Je me range à l’idée qu’il faut que je devienne égoïste, pour profiter des années qu’il me reste et partager des moments avec mon épouse qui a épousé aussi ma profession” exprime le médecin. 

38 ans à s’occuper de la santé des habitants de ce secteur de Haute-Saône. Et une retraite bien méritée qui soulève la question une nouvelle fois de la médecine en milieu rural. Le plus bel hommage à rendre à ce médecin, lui trouver un successeur. Les médecins intéressés peuvent prendre contact avec la mairie de Saulnot au  03 84 27 40 21.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société