À Avallon, il se prépare pour l'une des courses cyclistes les plus dures au monde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Agatha Njanji

Christophe Blanchard, 43 ans pratique l'ultra cyclisme. Il se prépare à courir la Race Across France 2022. Avec cette course, il sera prêt à relever le défi de la Race Across America, une course de 5 000 kilomètres en 2023, l'une des courses les plus dures au monde.

Christophe Blanchard, Avallonais de 43 ans, s'apprête à participer à la Race Across France (RAF), une course d’ultra cyclisme de 2 500 kilomètres. La course française ne représente qu’une étape dans le parcours du Bourguignon. Il se prépare pour la Race Across America (RAAM), avec un parcours de 5 000 kilomètres pour l’édition de 2023. C’est l'une des épreuves sportives les plus dures au monde. Les coureurs ont douze jours maximum pour la terminer !

Le Bourguignon battra peut-être le record du Français le plus rapide à la RAAM. Il est actuellement établi à onze jours et deux heures par Arnaud Manzanini, lui aussi Bourguignon. L'année dernière, Christophe Blanchard était finisher (franchir la ligne d'arrivée sans avoir abandonné ni être disqualifié) de la Race Across France 2021. Il a réalisé 2 500 kilomètres en six jours et 19 heures.

Pourquoi vous êtes- vous lancé dans l’ultra cyclisme ?

Christophe Blanchard : "Je fais du vélo depuis mes 18 ans. J’ai vu un reportage à la télé où des gens se donnaient à fond dans des conditions extrêmes. Des fois on se demande pourquoi les sportifs s’infligent autant de souffrances mais c’est pour leur passion. Je me suis dit pourquoi pas moi, j’avais entre 25 et 30 ans à l’époque."

Vous visez la RAAM, comment vous y préparez-vous ? 

"Il y a un gros travail de préparation en amont. En réalité, je l’ai commencé en 2019 pour savoir si j’étais capable et si mon corps pouvait tenir le choc. J’ai commencé par des formats de 24h, puis trois jours. L’année dernière j’ai fait la RAF c’est une course de six jours. J’étais sans assistance, c’était surtout pour me prouver que j’étais capable de le faire. Le corps à des ressources incroyables. Cette année je me relance pour la RAF, mais avec une équipe cette fois-ci. "

Pour la RAAM, l'assistance est obligatoire. Qui est votre équipe ?

Dans le règlement de la course américaine, il est obligatoire d'avoir une équipe qui assiste le coureur. Ils sont donc neuf à assister Christophe Blanchard. L’équipe reste la même pour les deux courses.

"Dans mon équipe, j’ai cinq collaborateurs du groupe Schiever (entreprise de la grande distribution originaire de l'Yonne, Christophe Blanchard y est directeur logistique) et un membre de l’agence Axa d’Avallon (assureur). Je pars aussi avec mon coach sportif, un ostéopathe et un partenaire de course. Ce sont des gens qui ont des compétences mécaniques, médicales et qui savent se repérer dans la nature."

Que va faire l'équipe exactement ?

L'équipe d'assistance va faciliter la course pour Christophe Blanchard. Elle gère le GPS, contrôle la météo et assure l'intendance.

"Pendant la course, il y aura deux groupes. Un groupe dans un van derrière moi et l’autre dans un camping-car à peu près deux heures de route devant moi. Dès qu’ils se rencontreront, ils vont switcher les rôles, pour se reposer. Ça fait six mois que tout le monde se prépare. Après, il y a beaucoup d'impondérables, on ne peut pas tout prévoir même si on se prépare."

Que pense votre famille du projet ?

"Je m'entraîne entre 15 et 20 heures par semaine. J’ai des journées relativement longues parce qu’en semaine, je m’entraîne le soir. C’est pas évident d’avoir plusieurs casquettes entre père, mari, directeur logistique et sportif. Je vis ma passion. Il y a quand même des sacrifices, alors j’essaye d’aménager mes horaires. Le week-end je m’entraîne le soir ou très tôt le matin pour passer du temps avec eux. Ma famille, c'est mon premier soutien, ce sont eux que je remercie en premier. Même s’ils me prennent pour un fou des fois" (rires).

Vos enfants font du vélo ?

"Alors, ils ne sont pas du tout intéressés par le vélo, malheureusement (rires). Non mais mon fils a essayé un petit peu… Ils voient à quel point ça prend du temps. Je leur transmets quand même des valeurs grâce au sport, le dépassement de soi."

Vous pensez déjà à l'après RAAM, vous allez faire quoi ?

"La RAAM ça sera ma dernière course je pense. Même si c'est une passion, le vélo me prend énormément de temps. Je vais me consacrer à ma famille après tout ça."

La Race Across France démarre ce samedi 18 juin. Christophe Blanchard va sillonner les routes de France en partant du Touquet Paris-Plage à Mandelieu-la-Napoule sur la Côte d’Azur. 

Le deuxième point de contrôle de la course se trouve à Gueugnon en Saône-et-Loire. Ils passeront par le Mâconnais pour se rendre au troisième point de contrôle à Megève.