Assemblée Nationale : arrivée des nouveaux élus bourguignons du Rassemblement National

Publié le

Ce sont 5 députés du Rassemblement National (RN) de Bourgogne-Franche-Comté qui ont été élus lors des élections législatives, dont 2 dans le département de l'Yonne : Julien Odoul et Daniel Grenon. Une situation inédite pour ces nouveaux arrivants à l'Assemblée Nationale.

A la suite des élections législatives du 19 juin, ce sont 5 députés RN qui ont été élus en Bourgogne-Franche-Comté :

Antoine Villedieu et Eric Salmon pour le 2 circonscriptions de la Haute-Saône, Géraldine Grangier pour la 4ème circonscription du Doubs, Julien Odoul et Daniel Grenon pour la 1ère et 3ème circonscription de l'Yonne.

Premiers pas au Palais Bourbon

Auparavant, ils n'étaient que 8 députés à siéger à l'Assemblée Nationale. Depuis le 19 juin, ils sont maintenant 89 députés du Rassemblement National. Mercredi 22 juin, ils se sont rassemblés sur les marches du Palais Bourbon pour une photo avec Marine Le Pen.

Les deux députés de l'Yonne Daniel Grenon et Julien Odoul étaient présents, et incarnent maintenant un mouvement porté par de nombreux électeurs. Julien Odoul rappelle quel va être son rôle : "au-delà de nos personnes, on représente des millions d'électeurs, des millions de français. On représente des idées, qui sont aujourd'hui majoritaires dans le pays, qui pendant des années n'ont pas été suffisamment représentées. On a essayé de les cacher, de les dissimuler, et là elles font leur entrée à l'Assemblée Nationale."

Il faut que les nouveaux députés prennent leurs marques dans l'Hémicycle et apprennent les codes, comme le port de l'écharpe tricolore, pour Daniel Grenon, épicier à la retraite.

Le règlement de l'Assemblée Nationale, le 'manuel' du nouveau parlementaire lui a été remis, avec l'écharpe tricolore. Daniel Grenon commente :  "le règlement de l'Assemblée Nationale, il y a de longues soirées de lecture !"

Concernant les rouages de l'Assemblée et son le fonctionnement, Daniel Grenon répond : "je ne connais pas pour l'instant, ça va venir, chaque chose en mon temps, chaque chose en son temps !"

Un parlement sans majorité absolue

Le temps est tout de même compté, car rapidement, le Rassemblement National va évoluer dans un Parlement sans Majorité absolue.

Julien Odoul se définit dans un rôle d'opposition "pragmatique" : "Si un texte soutient le pouvoir d'achat, la sécurité, si un texte améliore l'hôpital public, la lutte contre la désertification médicale, améliore l'éducation nationale, évidemment que nous le soutiendrons. Peu importe le parti ! Vous savez, le résultat, et ce qu'attendent les français, c'est du concret !"

Le groupe RN doit se réunir ce jeudi 23 juin.