• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

À Auxerre, on se mobilise pour sauver le centre d'appel 15 et l'hélicoptère du Samu

Le centre d'appel 15 du Samu à Auxerre - 4 novembre 2017 / © F3 Bourgogne
Le centre d'appel 15 du Samu à Auxerre - 4 novembre 2017 / © F3 Bourgogne

Après Nevers, c'est Auxerre qui craint de perdre son centre d'appel du Samu, le 15. Alors que le projet régional de santé est en cours, une pétition en ligne a été lancée et des hommes politiques ont décidé d'écrire à la ministre de la Santé.

Par Z.S. - F3 Bourgogne

Il y a deux semaines, on se demandait si les Nivernais pourront toujours joindre Nevers en composant le 15. On se pose aussi la question à Auxerre désormais.

À Auxerre, on se mobilise pour sauver le centre 15


Le 15, le centre de réception et de régulation des appels d'urgence et l'hélicoptère de l'hôpital d'Auxerre sont menacés par le projet régional de santé en cours. Basés à Auxerre, ils seraient menacés de déménagement vers Dijon. Quatre parlementaires, deux maires, les présidents du Département et du Sdis de l'Yonne ont décidé de s'unir pour écrire à la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Une pétition en ligne lancée


Le centre d'appel 15 du Samu a été sollicité près de 170.000 fois l'an dernier à Auxerre. Il est pourtant menacé de fermeture. Ce qui est incompréhensible pour les professionnels de santé,  en particulier dans l'Yonne, un département touché de plein fouet par la désertification médicale. Une pétition en ligne a été lancée, elle réunit près de 11.000 signatures.


Un reportage de Baziz Djaouti et Antoine Laroche
À Auxerre, on se mobilise pour sauver le centre d'appel 15 et l'hélicoptère du Samu
Après Nevers, c'est Auxerre qui craint de perdre son centre d'appel du Samu, le 15. Alors que le projet régional de santé est en cours, une pétition en ligne a été lancée et des hommes politiques ont décidé d'écrire à la ministre de la Santé. - F3 Bourgogne - Un reportage de Baziz Djaouti et Antoine Laroche

Aucune mesure prise pour l'instant


Un projet de l'Agence régionale de santé (ARS) vise à délocaliser et regrouper le 15 à Dijon. L'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté rappelle qu'aucune mesure n'a pour l'heure été prise. La décision finale ne serait pas rendue avant avril ou mai 2018.

A lire aussi

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus