• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Auxerre : des vestiges datant du Ve siècle découverts sous la place Saint-Germain

Fouilles archéologiques place Saint-Germain à Auxerre.
Fouilles archéologiques place Saint-Germain à Auxerre.

Depuis le 11 février dernier, une équipe de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) fouille le sol de la place Saint-Germain à Auxerre. L'objectif : réaliser un diagnostic archéologique en prévision d'un projet de réaménagement.

Par Manon Millet

La mairie d'Auxerre envisage, dès cette année, de réaménager un de ses lieux emblématiques : la place Saint-Germain. Mais avant de débuter tous travaux, un diagnostic doit être réalisé afin de savoir ce qui se cache sous les pavés.  
Auxerre : des vestiges datant du Ve siècle découverts sous la place Saint Germain
Depuis le 11 février dernier, une équipe de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) fouille le sol de la place Saint-Germain à Auxerre. L'objectif : réaliser un diagnostic archéologique en prévision d'un projet de réaménagement. - France 3 Bourgogne - Yoan Etienne, Lucie Martin, Hugo Piguet


Une situation inédite

C'est la première fois que les abords de l'abbaye Saint-Germain font l'objet de fouilles archéologiques. Pour Fabrice Henrion, délégué scientifique et technique du centre d'études médiévales d'Auxerre, cette opération est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de la ville. 

"Il y a à Auxerre une richesse exceptionnelle en élévation. On connait tous la cathédrale, les différentes églises qui s'échelonnent le long de l'Yonne, mais il y a aussi un très fort patrimoine en sous-sol. Ce patrimoine, que l'on aperçoit au fur et à mesure des travaux, mérite qu'on s'y intéresse particulièrement parce que c'est l'expression matérielle de la longue histoire d'Auxerre", explique-t-il.


Des trouvailles datant du Ve siècle

Alexandre Burgevin, responsable d'opérations archéologue à l'INRAP, explique : "Le secteur Saint-Germain est intéressant puisqu'il est occupé à partir du Ve siècle. À cette époque, Saint-Germain s'installe ici avec le premier édifice de culte. On a donc toute l'édification d'un complexe monastique et tout ce qui peut avoir attrait à la vie religieuse de la fin de l'Antiquité jusqu'à la fin du Moyen Âge." 

Son équipe a sondé, à l'aide de pelles mécaniques, 10 % de la parcelle sur deux mètres de large. Sa découverte principale réside en un cimetière encore mal identifié. 

"On a une épaisseur importante de cimetière au moins moderne, probablement médiévale. Pour l'instant, on ne peut pas le dire car on a pas retrouvé suffisamment d'éléments datant," détaille Alexandre Burgevin.

En parallèle, l'INRAP a trouvé des ossements, de la céramique cassée, de la tuile et même une structure de four. "Tout le matériel récupéré va être analysé", assure le responsable des opérations. 

 

Le projet de la ville repoussé ? 

"Au terme de cette opération, on rend un rapport. Ce rapport sera analysé par le service régional de l'archéologie qui va déterminer s'il peut y avoir une fouille", relate Alexandre Burgevin. 

En fonction des résultats de l'opération menée par l'INRAP, ce sera à l'aménageur de décider s'il compte poursuivre son projet ou non. Des fouilles archéologiques plus avancées pourraient donc être réalisées, ce qui pourrait repousser le projet de réaménagement de la place Saint Germain d'Auxerre. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mâcon : la crise dure aux urgences de l'hôpital

Les + Lus