COVID-19 : un centre pour les sans-abri a ouvert sur le site de l’aérodrome d’Auxerre-Branches

Que faire pour les sans domicile fixe à l’heure où les Français sont appelés à rester chez eux à cause de l’épidémie de coronavirus COVID-19 ? La préfecture de l’Yonne a ouvert un  centre pour les personnes sans-abri sur le site de l’aérodrome d’Auxerre-Branches.

 

(photo illustration)
(photo illustration) © XAVIER DE FENOYL/ MaxPPP

Les Français sont confinés à domicile depuis le 17 mars pour tenter d’enrayer la propagation du coronavirus COVID-19 dans le pays.

L’Etat prend aussi des mesures pour accueillir les personnes sans domicile fixe. C’est ainsi que des places sont mobilisées dans des hôtels pour héberger des SDF pendant l'épidémie de coronavirus.

Il existe aussi des centres spécifiques destinés à confiner les sans domicile fixe malades, mais qui n'ont pas besoin d'être soignés à l'hôpital.
L’un d’eux a ouvert au château du Vernay dans la Nièvre depuis le 6 avril 2020. Il dispose de 45 places d’accueil pour des sans-abri de la Nièvre et de la Saône-et-Loire, atteints du coronavirus COVID-19. Ils resteront dans ce centre de desserrement jusqu’à ce qu’ils soient complètement guéris.
 

Un nouveau lieu d'hébergement dans l'Yonne


Dans l’Yonne, un centre d’hébergement pour les personnes sans-abri a ouvert sur le site de l’aérodrome d’Auxerre-Branches.

Il a prioritairement pour but d’accueillir les malades sans-abri qui ne relèvent pas d’une hospitalisation, ainsi que les malades des établissements sociaux d’hébergement dont les capacités de confinement sont insuffisantes.
"Ces personnes seront accueillies en chambres individuelles, dans des conditions sanitaires très encadrées", indique le préfet de l’Yonne.

"L'accès à ce dispositif se fera sur avis médical. Un conventionnement est réalisé entre le gestionnaire de la structure, l’opérateur principal Aurore, l’Etat et l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté. Une équipe sanitaire dédiée garantit le suivi des personnes jusqu’à la disparition totale des symptômes", précise-t-il.

 

Le renforcement des maraudes


Par ailleurs, les équipes de maraudeurs des bénévoles de la Croix-Rouge sont plus que jamais actives dans les villes d’Auxerre et de Sens.

Elles "maintiennent un lien de solidarité particulièrement important durant cette période trois par semaine et assurent divers services : écoute, distribution de boissons chaudes, collations et couverture, relais avec le 115".

En outre, depuis le début du confinement, les équipes assurent une distribution de colis alimentaires auprès des personnes à l’hôtel et des personnes isolées (Croix-Rouge chez vous, et Croix-Rouge sur roues), précise la préfecture de l’Yonne.

A noter que le 115, assuré par la Croix-Rouge, poursuit "son activité d’écoute, de régulation et d’orientation des personnes vulnérables et sans abri, vers des hébergements d’urgence".
Ouvert 7 jours sur 7, "il recense les besoins d’hébergement et trouve les réponses les plus adaptées en fonction des situations".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société solidarité