Covid-19 : face à l’afflux de bénéficiaires, les Restos du Cœur cherchent des bénévoles

Depuis que l’épidémie de coronavirus a commencé, les Restos du Cœur ont vu leur fréquentation bondir. Mais dans le même temps, les bénévoles, qui sont souvent âgés, sont invités à rester chez eux pour préserver leur santé. D’où, un appel à des bonnes volontés plus jeunes.
 

Depuis que l’épidémie de coronavirus a commencé, les Restos du cœur ont vu le nombre de bénéficiaires augmenter.
Depuis que l’épidémie de coronavirus a commencé, les Restos du cœur ont vu le nombre de bénéficiaires augmenter.

Les Restos du Cœur lancent un appel pour recruter des bénévoles


L’association, qui distribue notamment de l’aide alimentaire, a besoin de nouveaux bras. En effet, partout en France, des personnes qu’on n’avait jamais vues jusque-là poussent la porte des Restos.

Beaucoup sont au chômage car ils travaillaient dans le tourisme, la restauration, l’hôtellerie, etc.
D’autres n’arrivent pas à joindre les deux bouts malgré le chômage partiel.
Il y a aussi des étudiants qui ne trouvent plus de petits jobs ou des intérimaires à qui on ne propose plus de missions.
 
Le nombre de bénéficiaires est en augmentation aux Restos du cœur
Le nombre de bénéficiaires est en augmentation aux Restos du cœur © Baziz Chibane - maxPPP

 

30% de nouveaux bénéficiaires dans l'Yonne


En temps normal, Les Restos du Cœur de l'Yonne accueillent environ 7 500 personnes et distribuent près de 900 000 repas par an.
Mais, depuis l’apparition du coronavirus, les chiffres ont explosé. "On a 30% de bénéficiaires en plus à servir, c’est énorme", explique Alain Sauvion, responsable des Restos du Cœur de l'Yonne.

Pour remplir sa mission, la structure a recours à 310 bénévoles répartis dans le département.
"Le problème, c’est que nos bénévoles sont âgés. Ils ont souvent plus de 60 ans, voire plus. A cause du Covid, ceux qui ont plus de 70 ans restent chez eux. On a demandé à ce qu’ils soient mis un peu en retrait. Mais, comme on a beaucoup de gens de cet âge-là, on manque de bras", résume Alain Sauvion.
 

On demande aux bénévoles qui viennent de faire davantage d’heures pour remplacer ceux qui doivent rester chez eux à cause du Covid. Mais, les gens fatiguent et comme ce sont des gens âgés, on ne peut pas tirer sur la ficelle en permanence. 

Alain Sauvion, responsable des Restos du Cœur de l'Yonne

 

Reportage de Baziz Djaouti, Yoann Etienne et Lucas Clerc

Un appel est lancé pour recruter des gens "un peu plus jeunes"


Le responsable des Restos du Cœur de l'Yonne est optimiste : "On l’a fait pour Appoigny et on a recruté des chauffeurs, donc c’est possible de trouver des bénévoles", dit-il.

Il y a urgence alors que l’épidémie repart à la hausse partout en France et que la saison d’hiver des Restos du Cœur débute officiellement le 23 novembre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
restos du coeur société solidarité personnes âgées famille