• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Destination Tokyo 2020 pour Eugénie Dorange, championne de canoë

A 19 ans seulement, Eugénie Dorange glisse sur l’eau et les victoires. Son prochain objectif ? Les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Par Antoine Marquet

Elle débute le kayak à 8 ans puis se dirige vers le canoë. Les médailles, les titres, Eugénie les accumule. Membre du pôle France de canöe et de l'Olympic canöe kayak auxerrois.

Après deux coupes du monde et un championnat d’Europe, où la championne a couru sur 500 et 200 mètres, une nouvelle compétition l’attend.

Eugénie Dorange : portrait d'une championne en route pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020


Direction Tokyo et ses Jeux olympiques en 2020


L’enjeu actuel est de prendre ses marques, se rapprocher des meilleurs. Si elle obtient les quotas qualificatifs, Eugénie pourra participer aux épreuves de canoë aux prochains Jeux olympiques.

La jeune auxerroise le confie : les JO paraissent encore loins car les petites étapes pour y parvenir ne cessent de s’enchaîner.

Eugénie ne compte plus les heures passées sur l'eau et à la salle de musculation.
Eugénie ne compte plus les heures passées sur l'eau et à la salle de musculation.

"C’est le graal"


Mais cette ultime compétition demeure une obsession. Dans un sport peu médiatisé, ce que déplore Eugénie Dorange, une participation aux Jeux olympiques et pourquoi pas même une victoire, c’est l’ultime exploit.

Mickael Ortu connaît Eugénie parfaitement et la pousse à décrocher une médaille d'or à Tokyo.
Mickael Ortu connaît Eugénie parfaitement et la pousse à décrocher une médaille d'or à Tokyo.
Eugénie passe beaucoup de temps en salle de musculation. L’entraînement est intense malgré des séances plus courtes. Il faut que la championne conserve son énergie.

Mickaël Ortu est l’entraineur d’Eugénie depuis six ans maintenant. Il la connaît par coeur, croit en elle et la rejoint sur un objectif : aller chercher une médaille d’or à Tokyo.

A lire aussi

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus