• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'hôpital d'Auxerre rappelé à l'ordre par l'ARS sur son déficit

L'hôpital d'Auxerre en 2013. / © Florian SALESSE/PHOTOPQR/LA MONTAGNE
L'hôpital d'Auxerre en 2013. / © Florian SALESSE/PHOTOPQR/LA MONTAGNE

Bras de fer entre l'hôpital d'Auxerre et l'Agence régionale de santé. Le centre hospitalier s'est fait rappeler à l'ordre en raison de son déficit de près de 7 millions d'euros, qui ne se réduit pas au rythme souhaité par l'ARS. La direction de l'hôpital se défend.

Par M. F.

Le courrier de l'Agence régionale de santé (ARS) a mis le feu aux poudres. Dans cette lettre, elle reproche à l'hôpital d'Auxerre un déficit de plus de 6 millions d'euros, soit le double de l'objectif fixé. Un courrier révélé au grand jour par les syndicats. Pour eux, le directeur de l'ARS est de mauvaise foi.

"Il accuse un établissement de ne pas avoir respecté ses engagements, tout en sachant qu'il savait que les engagements ne pouvaient pas être tenus", explique Marc Moncey, représentant CGT. "C'est scandaleux, révoltant pour la population, pour le personnel qui fait des efforts toute l'année, pour les médecins, pour la direction qui fait ce qu'elle peut avec les moyens qu'elle a."
 
L'hôpital d'Auxerre rappelé à l'ordre par l'ARS sur son déficit
Bras de fer entre l'hôpital d'Auxerre et l'Agence régionale de santé. Le centre hospitalier s'est fait rappeler à l'ordre en raison de son déficit de près de 7 millions d'euros, qui ne se réduit pas au rythme souhaité par l'ARS. La direction de l'hôpital se défend. - France 3 Bourgogne - Sébastien Kerroux, Yoann Étienne, Cécilia Ngoc
 

"Fonctionnement autoritariste"

Départs à la retraite non remplacés, suppressions de lits, en un an l'hôpital d'Auxerre a réduit de 2 millions d'euros son déficit. Dans une lettre adressée à l'ARS, la direction se défend. Elle rappelle la difficulté d'accès aux soins dans le département de l'Yonne.

"Je considère que c'est un fonctionnement autoritariste, sans possibilité réelle de discuter", indique Guy Ferez, le président du conseil de surveillance de l'hôpital. "En réalité l'ARS n'est pas dans la discussion, la négociation. Elle impose ses propres vues et est sur une logique uniquement comptable et se soucie à priori relativement trop peu de la qualité et de la sécurité des soins."

De son côté, l'Agence régionale de santé n'a pas souhaité réagir face à notre caméra. Elle nous a fait parvenir une déclaration : "Les échanges dont certains médias ont eu connaissance font partie du dialogue de gestion technique d’usage entre un établissement de santé et l’Agence Régionale de Santé (procédure budgétaire annuelle). Avec le centre hospitalier d’Auxerre, ces discussions se poursuivent dans le cadre d’un contrat de performance qui comporte des engagements réciproques pour améliorer une situation financière fragilisée. L’ARS a toute confiance dans l’hôpital, qu’elle accompagne, et signera le contrat de performance avant la fin du mois de janvier."

En revanche, elle annonce vouloir aider financièrement l'hôpital d'Auxerre. Le montant sera dévoilé la semaine prochaine.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : des volontaires testent la présence de glyphosate dans leurs urines

Les + Lus