Législatives 2022 : le parti animaliste souhaite imposer sa patte dans l'Yonne

À Auxerre (Yonne), Elsa Guyot, candidate du Parti animaliste, se présente aux élections législatives. Avec comme sacerdoce, la défense de la cause animale, "un sujet délaissé" selon elle.

Dans l’Yonne, le parti animaliste est présent dans toutes les circonscriptions. Elsa Guyot se présente dans la première circonscription du département, celle d'Auxerre et de Puisaye-Forterre.

La trentenaire fait partie des premiers candidats du parti animaliste dans le département. Comme le parti a été créé en 2016, aucun candidat ne s'était présenté dans la région pour les élections législatives de 2017.

La carrière politique de la candidate est tout aussi jeune, elle a adhéré au Parti animaliste il y a quatre mois. “Depuis que j’ai 20 ans, je suis bénévole pour des associations. Pour moi c’est l’étape supérieure de mon engagement envers les animaux" assure la candidate bourguignonne.

Elle est agent de saisie administratif pour la Direction Départementale des Territoires (DDT, service déconcentré du ministère de la Transition Écologique) à Auxerre.

S’il y avait un ministère de la protection animale, j’y travaillerais

Elsa Guyot, candidate du Parti animaliste

C'est Patricia Arnaud, sa suppléante, qui l’a encouragée à adhérer au parti. Toutes les deux sont collègues à la DDT. L'Auxerroise raconte que c’est suite aux vœux de début d'année du ministère de la Transition Écologique qu’elle a eu envie de “faire avancer les choses”. "Je suis tout de suite allée voir Patricia dans son bureau. C’est une évidence qu’elle soit ma suppléante” dit-elle.

La candidature à la présidentielle de Hélène Thouy (cofondatrice du parti animaliste, elle n'a pas obtenu les 500 parrainages pour pouvoir se présenter) a aussi poussé Elsa Guyot à se présenter. “Hélène Thouy, c’est un moteur pour moi, elle a voulu faire passer la cause animale au premier plan, je m’en inspire” confie-t-elle.

“Un sujet trop important et trop délaissé”

Le projet du Parti animaliste, ce sont ces idées phares pour la candidate icaunaise : s’unir pour faire avancer la cause animale, la protection des animaux ; investir dans la recherche pour les nouvelles alternatives végétales / informer et former sur celles-ci ; mettre un terme aux extensions d’élevage intensif ; stopper la chasse et étendre le statut d’animal de compagnie à tous les animaux. 

La formation politique cherche également à se faire connaître sur les réseaux sociaux. Elsa Guyot indique que chaque candidat est formé à l’utilisation des réseaux sociaux. “En ce moment on cherche des bénévoles donc on communique beaucoup sur ça.

L'engagement en Bourgogne-Franche-Comté

Pour les législatives, le Parti animaliste est représenté par une dizaine de candidats dans toute la Bourgogne-Franche-Comté. 

  • Côte d’Or, deux candidats : Michel Guillet (4ème circonscription) / Agnès Meyniel (5ème circonscription)
  • Doubs, une candidate : Candice Mallol (1re circonscription)
  • Haute-Saône, deux candidats : Karine Erard (1re circonscription) / Sophie Rochon (2ème circonscription)
  • Nièvre, une candidate : Héloïse Meugy (2ème circonscription)
  • Saône-et-Loire, une candidate : Christine Pelletier (5ème circonscription)
  • Yonne, trois candidats : Elsa Guyot (1re circonscription) / Patrice Pessard (2èmr circonscription) / Agnès Vignier (3ème circonscription)

Avec une présence sur près de 50 % du territoire, le parti animaliste “pense sur le long terme” et réfléchit déjà aux candidatures de 2027. Elsa Guyot, affirme que le parti évolue très vite.

Mon objectif c’est d’être au second tour. Si on y arrive, ça sera déjà un grand pas

Elsa Guyot, candidate du Parti animaliste

En 2017, le Parti animaliste avait obtenu 1 % des suffrages aux élections législatives. Le groupe affirme vouloir à terme œuvrer à la création d'un ministère de la protection animale.