• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Meurtre de Joanna Parrish : nouveau procès en vue pour Michel Fourniret

Les parents de Joanna Parrish étaient à Paris ce vendredi pour rencontrer la juge chargée de l'enquête sur le meurtre de leur fille dans l'Yonne en mai 1990. Michel Fourniret a avoué son implication il y a seulement 2 mois, 28 ans plus tard. Un nouveau procès pourrait se tenir fin 2019.

Par R.C. / France 3 Bourgogne

Le tueur en série Michel Fourniret devrait de nouveau comparaître devant la justice pour le meurtre de Joanna Parrish et Marie-Angèle Domèce dans l'Yonne au début des années 1990. Les parents de Joanna Parrish étaient reçus ce vendredi à Paris par la juge chargée de l'enquête. Ils ont été rassurés sur l'avancée du dossier. "Evidemment, c'est un soulagement, témoigne Roger Parrish à la sortie du Palais de Justice de Paris. Je ne peux pas parler de bonheur bien sûr, mais rendez-vous compte, cela fait quand même 28 ans que nous venons ici en France, c'est très long..."

Les parents de Joanna Parrish et leur avocat, Me Didier Seban, à leur sortie du Palais de Justice de Paris, le 4 mai 2018. / © France Télévisions
Les parents de Joanna Parrish et leur avocat, Me Didier Seban, à leur sortie du Palais de Justice de Paris, le 4 mai 2018. / © France Télévisions

Le corps de la jeune Britannique, âgée de 20 ans, assistante d'anglais au lycée Jacques-Amyot d'Auxerre, avait été retrouvé le 17 mai 1990 sur les bords de l'Yonne, à l'écluse de Monéteau. La jeune femme était nue, l'autopsie révélera qu'elle avait été violée et battue avant sa mort.

Première implication de Michel Fourniret en 2005

Durant 15 ans, le mystère demeure autour de sa mort. Ce n'est qu'en 2005 que des aveux permettent à l'enquête de prendre un nouveau tour : ceux de Monique Ollivier, l'épouse du tueur en série Michel Fourniret. Celle-ci attribue les meurtres de Joanna Parrish, mais également de Marie-Angèle Domèce à son mari, avant de revenir sur ses déclarations en mai 2006, affirmant que ces aveux lui avaient été extorqués sous la violence. De son côté Michel Fourniret conteste alors son implication dans ces deux affaires.

Mis en examen en 2008, Fourniret affirme son innocence tout au long de son procès devant la cour d'assises des Ardennes, avant de bénéficier d'un non-lieu le 14 septembre 2011 en raison d'éléments jugés insuffisants. Entre-temps, il a déjà été condamné en 2008 à la perpétuité pour le meurtre de sept autres jeunes filles.


En 2012, la justice rouvre l'enquête. Même si la piste Fourniret n'est pas abandonnée, les enquêteurs s'intéressent à un autre suspect. Un homme, au lourd passé criminel, est mis en cause par ses ex-compagnes. Sans que l'hypothèse n'aboutisse à des suites judiciaires.

Des aveux "réitérés"

Dernier rebondissement, en février 2018. Entendu de nouveau à six reprises sur les deux affaires par un juge d'instruction à Paris, Michel Fourniret reconnaît avoir "croisé la route" de Joanna Parrish et Marie-Angèle Domèce. Il fait alors des aveux "réitérés" selon l’avocat de la famille Parrish, Me Dider Seban, qui entrevoit "l’aboutissement d’un long combat, après 28 ans".


Des fouilles ont lieu à la suite de ces déclarations le 7 mars 2018 à Saint-Cyr-les-Colons, dans l'Yonne, pour retrouver le corps toujours disparu de Marie-Angèle Domèce. Sans aboutir à de nouvelles avancées.


Un nouveau procès d'ici la fin 2019 ?

Malgré tout, les aveux de Michel Fourniret devraient permettre un nouveau procès, qui pourrait se tenir en fin d'année 2019. Selon Me Didier Seban, "Michel Fourniret ne cesse de répéter sans donner de détails que si Joanna Parrish et Marie-Angèle Domèce n'avaient pas croisé son chemin, elles seraient encore en vie. C'est sa manière perverse de dire qu'il est l'auteur des faits."

Et l'avocat des familles Parrish et Domèce a été conforté par l'entrevue avec la magistrate ce vendredi. "Ce n'est pas au juge d'instruction de dire si Michel Fourniret est coupable ou pas coupable, mais il me semble que toute l'enquête, les éléments réunis et les aveux recueillis tendent à démontrer qu'on aura un procès avec Michel Fourniret et Monique Ollivier devant la cour d'assises, c'est pour nous aujourd'hui une certitude. Michel Fourniret n'a jamais reconnu une affaire pour après dire que ce n'était pas lui. Il est trop orgueilleux pour s'imputer les meurtres ou les crimes commis par d'autres."

D'ici la fin de l'année 2018, la juge d'instruction devrait terminer ses investigations, avec de nouvelles auditions voire confrontations de Michel Fourniret et Monique Ollivier. Ce qui pourrait ouvrir la voie à un procès d'ici fin 2019 ou début 2020. Avec l'espoir pour la famille de Joanna Parrish, d'être enfin fixée sur les circonstances de sa mort, près de 30 ans après les faits.


Les explications de Sofian Aissaoui, Dalila Iberrakene et Patrick Jouanin, avec :

- Roger Parrish, père de Joanna
- Me Didier Seban, avocat de la famille Parrish

Meurtre de Joanna Parrish : nouveau procès en vue pour Michel Fourniret
Les parents de Joanna Parrish étaient à Paris ce vendredi 4 mai pour rencontrer la juge chargée de l'enquête sur le meurtre de leur fille dans l'Yonne en mai 1990. Michel Fourniret a avoué son implication il y a seulement 2 mois, 28 ans plus tard. Un nouveau procès pourrait se tenir fin 2019. Les explications de Sofian Aissaoui, Dalila Iberrakene et Patrick Jouanin, avec : - Roger Parrish, père de Joanna - Me Didier Seban, avocat de la famille Parrish - France 3 Bourgogne

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la difficile conversion au bio d'éleveurs laitiers

Les + Lus