Bannière résultats municipales

Municipales à Auxerre : Commerces, voiture en centre-ville, transports... comparez les propositions des 3 candidats

A quelques jours du second tour des élections municipales à Auxerre, quelles sont les propositions des candidats pour redynamiser les centres-villes ? Commerces, place de la voiture, transport, environnement, on fait le point.

Archives.
Archives. © France 3 Bourgogne

A Auxerre, ils sont 3 candidats encore en lice pour le second tour de cette élection municipale. Au 1er tour, le maire sortant, Guy Férez (divers centre) a recueilli 33,1% des voix. Il a été devancé par le candidat (LR) Créscent Marault qui a convaincu 37,3% des électeurs. En troisième position, la liste écologiste conduite par Danis Roycourt et Florence Loury a recueilli 13,3% des voix.

Mais quelles sont leurs propositions ?

LE CENTRE-VILLE

Comment lutter contre les rideaux et les enseignes fermées en centre-ville ? Faut-il faire la guerre aux grandes surfaces ? Voici les réponses des candidats.

Guy Férez (divers-centre) :

"C’était une vraie guerre il y a encore quelques années. Nous en mesurons encore les traces et les conséquences. Mais la véritable révolution qui affecte aujourd’hui le commerce indépendant de proximité, c’est la révolution numérique !

Je souhaite que nous puissions, avec les associations de commerçants, développer le e-commerce à l’échelle de la ville. Cela veut dire que vous pourriez commander et aller chercher [la commande] dans la boutique. C’est le fameux « click and collect ». Et il faudra aller jusqu’à un système de livraison."

Les propositions de son programme pour les commerces et l’aménagement du centre-ville :

 

Créscent Marault (LR) :

"Il y a eu des choix politiques passés. Peut-être qu’à l’époque il était judicieux d’implanter des grandes surfaces ou qu’il s’agissait d’un phénomène de mode auquel on ne pouvait pas échapper. Les grandes surfaces sont là. Au lieu de lutter contre, il faut en faire une force.

On peut imaginer une liaison gratuite entre les grandes surfaces et le centre-ville. Il faut trouver cette synergie entre les deux. Il faut juste trouver le lien, ou le liant, entre les deux."

Les propositions de son programme pour les commerces et l’aménagement du centre-ville :

 

Denis Roycourt et Florence Loury (divers écologistes) :

"On n’est pas là pour mener la guerre. On constate de manière générale que les grandes surfaces sont en perte de vitesse. On est davantage favorable au commerce de proximité, à développer les circuits courts davantage créateurs d’emplois et de vie pour la ville."

Les propositions de son programme pour les commerces et l’aménagement du centre-ville :

 

 

LES TRANSPORTS

Denis Roycourt et Florence Loury (divers écologistes) :

"Le centre-ville, ce sont des commerces mais aussi des habitants. Selon nous, il est plus important de développer d’autres types de déplacement alternatifs à la voiture comme les transports en commun. C’est l’une de nos propositions principales : mettre en place des transports en commun gratuit. Il ne s’agit pas de supprimer totalement la voiture - des gens en ont vraiment besoin – mais de réduire un peu la place de la voiture en centre-ville. On constate qu’il y a à Auxerre beaucoup de places qui servent uniquement de parkings."

Les propositions de son programme pour les transports :

 

Créscent Marault (LR):

"Notre stratégie est de tout faire pour pouvoir extraire la voiture du centre-ville pour libérer les espaces et essayer de les aménager. Il faut faire un choix. Si on veut vraiment promouvoir ce centre-ville et le mettre en valeur, il faut faire le choix d’extraire progressivement la voiture et d’envisager la piétonisation ponctuelle ou permanente d’un hyper-centre."

Les propositions de son programme pour les transports :

 

Guy Férez (divers centre):

"La voiture en cœur de ville, c’est un serpent de mer en terme de débat. ? Il faut qu’une fois pour toute nous puissions le régler. Cela signifie qu’aujourd’hui il faut redonner le désir de la ville. C’est tout l’objet des projets d’aménagements urbains que je prévoie avec une vraie réflexion sur la place de la voiture, mais surtout aussi, la place faite, en complément, aux déplacements doux : la marche, le vélo ou d’autres modes de déplacement."

Les propositions de son programme pour les transports :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections transports économie transports en commun transports urbains mobilité automobile
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter