REPLAY. Municipales à Auxerre : ce qu'il faut retenir du débat entre Crescent Marault, Guy Férez et Florence Loury

Il n'y a plus que trois listes en course pour la mairie d'Auxerre, dans l'Yonne. Retrouvez sur France 3 Bourgogne le débat entre Guy Férez (DVG), Crescent Marault (LR) et Florence Loury (DVE)

© France 3 Bourgogne

Ce qu'il faut retenir du débat

Le deuxième débat entre les candidats à la mairie d'Auxerre s'est naturellement ouvert sur l'épidémie de coronavirus. Crescent Marault (LR et alliés) salue "le civisme de tous les Auxerrois ainsi que toutes les personnes en première ligne : le personnel soignant, les salariés des entreprises de première nécessité". Le candidat arrivé en tête au premier tour en mars dernier reconnaît que la période a été "une épreuve difficile, une situation d'exception, devant laquelle il faudra un engagement total.

Pour Florence Loury (DVE), "nous sortons tous très éprouvés par cette crise sanitaire. Il y a beaucoup de peurs, d'angoisses, liées à la maladie d'abord. Aujourd'hui, elles sont liées à la crise économique. Il y a une peur de l'avenir et c'est assez déstabilisant.

Guy Férez (soutenu par le PS et LREM), maire sortant, rappelle qu'il a été très mobilisé pendant le confinement, mais sans jamais "être candidat". "Vous aurez noté que pendant cette crise, les maires étaient au premier rang. Tous les maires étaient à la tête d'une petite république car chaque jour ils devaient prendre des décisions importantes."

Il est pourtant contredit sur le plateau par Florence Loury, qui estime que "beaucoup d'autres choses auraient pu être faites pour les habitants. Je trouve que la politique menée était une politique hyper-sécuritaire et qu’il a manqué de solidarité, d’attention pour les habitants d’Auxerre." Le maire sortant désapprouve et considère qu'il a fait "de la protection sanitaire la priorité de l'action pendant cette crise."

Crescent Marault nuance et se place entre les deux adversaires. Il évoque une "gestion prudente de la crise. Ca a peut-être manqué d'audace mais c'est à l'image du territoire : (...) on ne sent pas de dynamisme." 

Le dynamisme viendra peut-être ensuite pour Guy Férez, qui reconnaît que la crise sanitaire a été "l'occasion pour les maires et les candidats de réfléchir et de repenser la vie dans la ville."  

Toujours pour le maire sortant, "on ne peut pas faire comme si rien ne s'était passé. La crise a révélé une demande très forte des citoyens de bienveillance et d’attention sur leurs vies. Il y a deux choses aujourd’hui : après la crise sanitaire, il y a un vrai risque de crise économique et sociale." Il évoque la solitude et l'isolement auxquels ont fait face les personnes âgées, les familles monoparentales ou encore les personnes en situation de handicap. Une prise de conscience que conteste Florence Loury. Regardez cet extrait :
 

durée de la vidéo: 00 min 39
EXTRAIT. Débat élections municipales à Auxerre : F. Loury estime que G. Férez n'a pas fait assez de choses pendant le confinement


La candidate écologiste n'a pas de nouveau programme à présenter à la sortie de cette crise, seulement trois nouvelles propositions liées à deux axes principaux : l'écologie et la solidarité. "Il y a des mesures sociales à mettre en place de manière urgente : pour les familles les plus démunies, nous proposons une gratuité de la cantine scolaire. Nous voulons aussi mettre en place les premiers mètres cubes d’eau gratuits et travailler sur les loyers." Si elle est élue à la mairie d'Auxerre, Florence Loury proposera aussi des mesures qui permettraient aux habitants "de dépenser moins" : des bus gratuits et des jardins partagés. 

Pour Crescent Marault, pas de changement non plus à son programme, "plus que jamais d'actualitéCette crise sanitaire m’a conforté dans ma vison pour Auxerre. Oui à l’ère du télétravail. La ville moyenne à taille humaine a de l’avenir. Oui, Auxerre doit jouer la carte de la proximité avec l’Ile-de-France." Le candidat ajoute : "Je voudrais faire remarquer qu’on est dans une situation inédite avec de la précarité, une crise économique et sociale à venir qui sera très importante. Crescent Marault propose de "travailler sur les métiers de demain, la formation, la recherche et l’innovation pour être reconnu comme un territoire dynamique et audacieux et inverser cette tendance du déclin". 

 

durée de la vidéo: 00 min 39
EXTRAIT. Débat élections municipales à Auxerre :
Sur le plateau, Guy Férez dit ne pas comprendre pourquoi Denis Roycourt et Florence Loury ne l'ont pas rejoint pour le second tour des élections. "Nous ne sommes pas d'accord avec la politique de petits pas", explique la candidate écologiste qui considère que l'urgence climatique est telle "qu'il faut financer très largement toutes les propositions qui visent à lutter contre le réchauffement climatique. Je pense que ce n’était pas possible de faire un chapitre écologie dans votre programme."  
 
durée de la vidéo: 00 min 54
EXTRAIT. Débat élections municipales à Auxerre : Crescent Marault interpelle Guy Férez sur la place de l'Arquebuse


L'écologie, un nouveau cheval de bataille pour Guy Férez ? Sa liste a fusionné avec la liste de Maud Navarre (candidate EELV). "J’espère récupérer les voies écologistes et rassembler même plus largement que ça. Cette élection conditionne la vie de la ville pour les six ans devant nous."

Une main se tend aussi sur le plateau entre deux adversaires : Crescent Marault et Florence Loury. Mais le candidat LR estime qu'à l'heure actuelle, "ce qui intéresse les Auxerrois, ce sont les enjeux de la ville et comment on va pouvoir améliorer leur quotidien. (…) Il y a le temps de la campagne puis de l’action.

Verdict ce dimanche 28 juin pour les trois têtes de liste qui s'inquiètent d'une nouvelle faible participation. C'est là peut-être leur seul terrain d'entente : une forte abstention pourrait remettre en cause la légitimité du candidat élu.


Retrouvez l'intégralité du débat en vidéo

REPLAY. Municipales à Auxerre : le débat entre Crescent Marault, Guy Férez et Florence Loury


Une issue encore incertaine

Surprise le 15 mars lors des résultats du premier tour des élections municipales à Auxerre. Le maire sortant divers gauche, Guy Férez a été devancé de 300 voix par le candidat Ies Républicains, Crescent Marault. La liste divers écologiste est quant à elle arrivée en troisième position avec à sa tête Denis Roycourt et Florence Loury. 

Le confinement et la suspension de la campagne électorale sont autant de rebondissements qui ont aussi brouillé les pistes, à quelques jours du second tour. Guy Férez a notamment décidé de fusionner sa liste avec celle de Maud Navarre, candidate EELV. Une stratégie qui, sur le papier, permettrait au maire sortant de conserver son siège à Auxerre. Mais en pratique, ce sont les électeurs qui décideront le dimanche 28 juin. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter