• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sécurité routière : pourquoi le risque alcool s’annonce particulièrement élevé pour le Nouvel An ?

Cette année, 87 % des Français ont prévu de consommer de l’alcool lors du réveillon de la Saint-Sylvestre. Mais, seuls 44 % ont prévu des dispositions pour rentrer. Attention cependant aux contrôles routiers, notamment dans l’Yonne et le Doubs.
 

Par B.L.


L’alcool est une cause majeure d’accident mortel au volant.
En 2017, il a été impliqué dans 30 % des accidents mortels,  faisant 1 035 morts.


Pour la fin de l’année 2018, le risque alcool et conduite s’annonce particulièrement élevé à l’occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre, indique une enquête réalisée par les associations Prévention Routière et Attitude Prévention.

Seuls 44 % des Français qui savent qu’ils vont consommer de l’alcool ont prévu des dispositions (dormir sur place, attendre avant de reprendre le volant, désigner un capitaine de soirée, ne boire qu’un ou deux verres).
 



Dans ce contexte,  le préfet de l’Yonne et les services de police et gendarmerie rappellent aux usagers de la route de respecter la plus grande vigilance et les règles de conduite dans leurs déplacements, notamment pour la Saint-Sylvestre.
"De nombreux facteurs peuvent engendrer un accident de la circulation : état de fatigue, conduite sous l'emprise d'un état alcoolique ou de stupéfiant, vitesse excessive, téléphone au volant...", rappelle la préfecture de lYonne.
 
"Pour prévenir ces comportements dangereux et pour préserver la sécurité de chacun, les forces de police et de gendarmerie seront présentes sur l'ensemble des axes routiers du département et aux sorties des établissements de nuit notamment dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier", prévient le préfet de l’Yonne.

 

Dans le Doubs, la préfecture a émis plusieurs mesures de restrictions pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Concernant l'alcool, la vente à emporter sera interdite dans les établissements des villes d'Audincourt, Besançon, Bethoncourt, Doubs, Exincourt, Frasne, Les Fins, Grand-Charmont, Hérimoncourt, Montbéliard, Pontarlier, Pont-de-Roide-Vermondans, Sochaux, Sainte-Suzanne, Taillecourt, Valdahon, Valentigney et Voujeaucourt. Cette interdiction est valable à partir de 21h le 31 décembre et jusqu'au lendemain, 6h.  

Pour la nuit du 31 décembre, Bison Futé indique que la circulation connaîtra quelques difficultés temporaires en début de soirée pour les trajets vers les lieux de festivités.
Mais, "cette nuit est surtout très accidentogène en raison de la fatigue liée aux retours tardifs, après les fêtes dans des conditions parfois difficiles (verglas ou pluies verglaçantes, neige)", précise Bison Futé.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Digoin : un repreneur pour la faïencerie

Les + Lus