• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Yonne : les migrants manifestent à Appoigny

Une quinzaine de membres d'associations d’aide aux migrants bloquent ce vendredi 18 août le Formule 1 d'Appoigny / © Claude Heudes
Une quinzaine de membres d'associations d’aide aux migrants bloquent ce vendredi 18 août le Formule 1 d'Appoigny / © Claude Heudes

Les associations d'aide aux migrants et les nouveaux habitants de l'hôtel Formule 1 d'Appoigny, transformé en centre d'accueil en juillet, manifestent ce vendredi 18 août 2017. Ils se battent pour que les demandeurs d'asile restent en France.

Par Alexis Perché

Une quinzaine de membres d'associations d’aide aux migrants bloquent ce vendredi 18 août l'hôtel Formule 1 d'Appoigny, à 11 km d'Auxerre, dans l'Yonne.

Le Formule 1 d’Appoigny est l’un des 62 hôtels en France qui seront gérés par Adoma et aménagés en centre d’accueil. Les premiers migrants sont arrivés à l'hôtel en juillet 2017.

© Claude Heudes
© Claude Heudes

Obligation de quitter la France


Beaucoup d'entre eux sont en procédure Dublin, c'est-à-dire que leur demande d'asile ne dépend pas de la France. Certains ne sont pas arrivés dans notre pays en premier, ils ont mis le pied sur le sol européen dans un autre état. Dans ce cas-là, c'est le pays dans lequel le migrant a été enregistré en premier qui gère la demande d'asile et il est obligé de quitter la France pour le pays en question.

Jusque-là, la préfecture envoyait des convocations aux migrants pour les rapatrier. Mais depuis peu, elle a décidé de se rendre directement au centre d'accueil d'Appoigny pour étudier les dossiers et distribuer les billets d'avion... Une situation que les associations d’aide aux migrants trouvent inacceptable.

À 10h ce vendredi matin, elles se sont donc rassemblées devant le nouveau centre d'accueil. Elles ont été rejointes par certains migrants habitant l'ancien hôtel. La gendarmerie est présente sur les lieux.

© Claude Heudes
© Claude Heudes


A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus