Cinéma : Réalisé par Jean-Jacques Annaud, le tournage du film Notre-Dame Brûle a débuté à Sens

Le tournage du nouveau film de Jean-Jacques Annaud, réalisateur oscarisé, a débuté vendredi 19 mars à Sens (Yonne). "Notre-Dame brûle" racontera l’incendie qui a ravagé l’emblématique cathédrale, en avril 2019. Les équipes devraient rester sur place jusqu’à la fin du mois de mars.

Les équipes du réalisateur Jean-Jacques Annaud (au centre) devraient rester jusqu'à fin mars dans l'Yonne.
Les équipes du réalisateur Jean-Jacques Annaud (au centre) devraient rester jusqu'à fin mars dans l'Yonne. © France 3 Bourgogne

Transposer l'incendie survenu à Notre-Dame le 15 avril 2019 sur grand écran. Voilà le pari un peu fou dans lequel s'est engagé le réalisateur Jean-Jacques Annaud depuis 1 an et demi. Le réalisateur de "Stalingrad" et "L'Ours" raconte d'ailleurs que l'idée d'en faire un film est venue assez vite ."D'un seul coup, j'apprends que Notre-Dame est en feu. Je me tourner alors vers ma femme pour lui dire : 'est-ce que tu imagines le nombre de crétins qui vont se précipiter pour faire un film sur ce sujet ?' Et le crétin, c'est moi."

Depuis vendredi, toute son équipe de tournage a posé ses valises à Sens, dans l'Yonne, pour continuer le tournage du film après l'avoir débuté début mars à Bourges. 

La cathédrale de Sens, mère de Notre-Dame

Jean-Jacques Annaud n'a pas choisi de tourner à Sens par hasard. La ressemblance entre la cathédrale de Sens et Notre-Dame de Paris est à l'origine de sa venue. Le monument a été choisi en raison de nombreuses similitudes avec Notre-Dame-de-Paris : un parvis de plain-pied, un portail assez proche, un dallage en damier presque similaire et une charpente du XIIIe siècle. 

""Il cherchait des cathédrales semblables à Notre-Dame, car il ne pouvait pas tourner à Paris, où des éléments pouvaient se rattacher à Notre-Dame", raconte Bernard Brousse, spécialiste de la cathédrale de Sens, qui a servi de guide au réalisateur français. 

Le réalisateur connaît bien la région pour y avoir une résidence secondaire dans le nord du département. Il s'était déjà rendu en décembre pour faire du repérage. "Je me suis dit ça c’est une cathédrale qui ressemble beaucoup à Paris donc je vais y aller."

La cathédrale Saint-Etienne de Sens est un joyaux du patrimoine bourguignon. Construite à partir de 1135, soit 30 ans avant Notre-Dame de Paris. Saint-Étienne de Sens est la première cathédrale gothique du monde. "Sens, c’est la maman de Notre-Dame" ajoute le réalisateur. 

Un film à grand spectacle 

Ce long-métrage reviendra sur l'incendie de Notre-Dame de Paris et la bataille contre les flammes de toutes celles et ceux qui ont tenté de sauver la cathédrale. Le film va mêler des images d'archives et des scènes reconstituées. "A peu près 5% du film seront des images d'archives, de portables, de télévision" explique Jean-Jacques Annaud. 

Mais le réalisateur ne compte pas en faire un film documentaire. "Nous pensons tous que, quand les cinémas vont rouvrir, les gens auront envie de voir des films au cinéma. Là, c’est un film fait pour les grandes salles, les grands écrans." Un cinéma à grand spectacle auquel est habitué le réalisateur. "J’aime faire ce cinéma là."

Le cinéaste veut s'appuyer sur la dramaturgie de l'événement et l'ambiance sonore pour faire vivre une expérience au spectateur. "C'est spectaculaire, touchant au plus profond de l'âme. Et il y a cette beauté de ce symbole qui est en train de disparaître avec le monde entier qui pleure."

Un gros travail de préparation

Pour préparer le tournage de son film, Jean-Jacques Annaud a tenu à rencontrer tous les acteurs mobilisés pour le sauvetage de Notre-Dame. "J’ai rencontré tous les pompiers, des deux généraux au simple première classe. Tous les gens qui ont eu un rôle dans l’extinction de cet incendie, je les ai rencontrés. Je me suis complètement pris au jeu." 

400 chaises reproduites et positionnées 

Pour les besoins du décor du film, il a fallu reproduire avec les centaines de chaises de la cathédrale Saint-Étienne. Même les présentoirs à cierges ont été changés et du matériel a été prêté entre les cathédrales de Bourges et de Sens. "Beaucoup des bancs de Sens sont repartis à Bourges et des éléments de Bourges sont à Sens" explique Bernard Brousse. "Il y a une sorte de communauté des cathédrales qui prouve bien  qu’il y a des liens étroits entre elles."

Pour Anne-Sophie Delaunay, seconde assistante décoration, ce projet est très excitant notamment du point de vue des décors. "C‘est beaucoup de moyens. On construit des décors assez monstrueux. C’est intéressant de comparer avec les autres cathédrales, ce qu’on peut utiliser dans ces monuments pour reconstituer Notre-Dame."

Tournage du film Notre-Dame brûle à Sens

Un beau coup de projecteur pour le patrimoine de Sens

La cathédrale Saint-Étienne de Sens joue un rôle d’importance dans le projet de Jean-Jacques Annaud. En raison de l’impossibilité de tourner à Paris, notamment sur le parvis eu égard à la présence du plomb, il filme notamment à Sens les scènes du portail.

C'est en tout cas une belle publicité touristique et notamment pour son patrimoine, veut croire la Ville. "Cela a un double intérêt" reconnaît Marie-Louise Fort, maire Les Républicains de Sens. "Cela fait connaître la ville et cela permet d'avoir un impact économique pas négligeable en matière de restauration."

Bernard Brousse "trouve ça très beau de se servir des cathédrales entre elles pour les magnifier et qu’on montre Sens. C’est très valorisant car on l’a un peu oubliée," admet l'historien. 

Pour découvrir le film, il faudra s'armer d'un peu de patience. La sortie de "Notre-Dame brûle" est prévue en "avril 2022", selon le réalisateur.

 

Pas de messe dans la cathédrale le temps du tournage

La cathédrale de Sens est fermée au public le temps du tournage à compter de ce lundi jusqu'à vendredi inclus. Les messes auront bien lieu mais à la chapelle de la Persévérance. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture notre-dame de paris patrimoine