Cet article date de plus de 5 ans

Désert médical : des médecins salariés par la commune, un traitement qui marche

En 2013, la mairie de Domats, dans l’Yonne, a décidé de contrer la désertification médicale en embauchant elle-même ses propres médecins dans un centre de santé. Elle était la deuxième commune de France à tenter l’expérience : deux ans après, le bilan est largement positif.
© France 3 Bourgogne
Domats est un village de quelques 855 âmes dans le nord-ouest de l’Yonne. En 2013, voilà deux ans que les médecins ont déserté la commune. Face à la difficulté de trouver un repreneur, la mairie décide alors de prendre le taureau par les cornes en employant deux médecins au sein d'un centre de santé L’offre plait et les candidatures sont nombreuses.

L’investissement est de 415.000 euros et à l’époque, la commune s’accorde huit mois pour arriver au point d’équilibre d’une vingtaine de consultations par jour et par médecin. Deux ans plus tard, le pari est réussi. Le centre s’autofinance et les comptes sont à l’équilibre.

Médecins généralistes, podologues, diététiciens et infirmières sont au service des 2 000 patients réguliers. Le succès est tel qu’un dentiste pourrait bientôt être embauché.

Une aubaine pour médecins et patients

Le salariat présente de nombreux avantages pour les médecins : congés payés, salaires garantis et horaires réguliers, etc. Mais c’est surtout l’occasion de se consacrer pleinement aux patients, sans avoir à charge les tâches administratives.

Du côté des habitants, la présence de médecins dans la commune est un soulagement. Auparavant, certains faisaient plus de 30 kilomètres pour pouvoir obtenir une consultation.

Aujourd'hui, d'autres communes ont approché Domats et souhaitent suivre le même modèle.

Un reportage de Christiant Mirabaud et Romain Liboz avec :
durée de la vidéo: 01 min 57
Centre de santé de Domats : le bilan 2 ans après l'ouverture

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société