Cet article date de plus de 6 ans

Harcèlement sexuel dans l'armée : le procès des 2 gendarmes de Joigny s'ouvre jeudi 15 octobre

Le procès de deux gradés de la gendarmerie doit s'ouvrir ce jeudi 15 octobre 2015 devant le tribunal correctionnel de Paris. Ils sont poursuivis pour harcèlement sexuel à l'encontre d'une femme gendarme de la brigade de Joigny dans l'Yonne. 
Propos salaces, gémissements obscènes, propositions graveleuses, brimades : une jeune femme gendarme en poste à Joigny dans l'Yonne a décrit un an de cauchemar pour lequel elle a obtenu, en juillet 2015, le renvoi en correctionnelle de deux anciens supérieurs pour harcèlement sexuel aggravé.

Un adjudant de 37 ans et un maréchal des logis-chef de 36 ans vont comparaître jeudi 15 octobre 2015 à 13h30 devant la 10e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour cette affaire.

Ils sont soupçonnés d'avoir fait vivre entre octobre 2012 et novembre 2013 un enfer à huis clos à leur subordonnée de 26 ans, dans la brigade de Joigny, sur les bords de l'Yonne.

Suspendus de leurs fonctions depuis décembre 2013 et visés par une procédure disciplinaire, ils nient toute infraction pénale.

Reportage de Nathalie Baffert et Christian Mirabaud tourné le 10 mars 2014 :

durée de la vidéo: 02 min 04
Harcèlement sexuel à la gendarmerie de Joingy


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société armée sécurité