Présidentielle 2022. Marine Le Pen est allée à Soucy, dans l'Yonne, pour son premier déplacement de campagne du second tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Mercier, Gael Simon et Cédric Pueyo

Au lendemain de sa qualification pour le second tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen s'est rendue ce lundi 11 avril à Soucy (Yonne), pour parler pouvoir d'achat et inflation avec un céréalier. La candidate du RN a appelé les électeurs à se rassembler derrière elle.

À peine les résultats du premier tour de la présidentielle digérés, Marine Le Pen est repartie sur le terrain. La candidate du Rassemblement National, arrivée deuxième derrière Emmanuel Macron avec 23,1 % des suffrages s'est rendue ce lundi 11 avril à Soucy (Yonne) pour rencontrer un agriculteur céréalier de cette petite commune rurale, située dans le nord du département. 

Le pouvoir d'achat au centre de la campagne du RN

Elle y a abordé son thème de campagne favori : le pouvoir d'achat des Français. La candidate du Rassemblement National a dressé le bilan du coût de la vie : "après la hausse du gaz, du fioul, et de l' électricité il y a un autre nuage noir qui arrive sur la tête des Français, et qui va être l’inflation sur les prix de l’alimentation." Une inflation qui selon elle ne serait pas uniquement due à la guerre en Ukraine, mais qui résulterait de la politique de son adversaire, Emmanuel Macron. 

Marine Le Pen a aussi abordé la défense des services publics dans les villages. "Le problème n'est pas tant de remettre l'église au milieu du village. C'est la mairie, l'école, le bureau de poste. Parce qu'au milieu du village, il n'y a plus rien après 20 ans d'abandon"

Une première visite en terrain conquis 

La candidate du Rassemblement National a rappelé ses principales mesures : la baisse de la TVA et la sortie du marché européen de l'électricité, sans toutefois expliquer comment ces mesures pourraient être financées. 

Des propos qui ont été salués par la foule avec des "Marine présidente". Il faut dire que pour ce premier déplacement de campagne, celle qui se présente comme la candidate de la ruralité, n'a pas pris beaucoup de risques et s'est rendue sur une terre plutôt favorable aux idées d'extrême-droite. À Soucy, les électeurs de cette petite commune ont voté en majorité pour la candidate du Rassemblement National qui a obtenu 36 % des voix. Dans l'Yonne elle est arrivée en tête dans le département avec 31,25% des suffrages, devant le président-sortant et ses 24,14 %. 

Marine Le Pen s'est ensuite rendue à Thorigny-sur-Oreuse vers 17 h pour rencontrer une soixantaine de militants. Un déplacement qui s'est organisé à la dernière minute, alors qu'Emmanuel macron était lui aussi en déplacement dans le nord de la France. 

 

La candidate s'était déjà rendue dans l'Yonne le 19 mars dernier. Depuis le début de la course à l'Élysée, Marine Le Pen joue la carte de la proximité, ciblant les déplacements en ruralité et des meetings de taille moyenne.