Salon de l'agriculture : "L’Amour est dans le lait" pour Coralie Fouquet, productrice de glaces fermières dans l’Yonne

Au Salon de l’agriculture, sur le stand Bourgogne-Franche-Comté, difficile de ne pas se laisser tenter par les glaces proposées par "L’Amour est dans le lait". Ces douceurs viennent directement de l’Yonne et sont préparées par Coralie et Sébastien Fouquet.

C'est dans une belle sphère blanche, ressemblant à une boule de glace, que Coralie Fouquet présente ses glaces et ses sorbets au Salon de l'agriculture sous le nom "L'amour est dans le lait".

"L’Amour est dans le lait", c’est tout d’abord une histoire… d’amour !

Tout commence par une belle rencontre entre Coralie et Sébastien lors d’une soirée organisée par de jeunes agriculteurs dans l’Yonne.

Au premier regard, ça a été un vrai coup de foudre !

Coralie Fouquet

À cette époque, Sébastien travaille avec ses parents sur une exploitation de vaches laitières à Moulins-sur-Ouanne, dans l'Yonne.
Coralie, elle, est assistante marketing pour une grande entreprise à Avallon. La distance qui la sépare de Sébastien commence à peser sur la jeune femme qui change de travail pour se rapprocher géographiquement de l’exploitation dans laquelle son compagnon passe ses journées.

Lorsque les parents de Sébastien partent en retraite en 2011, Coralie intègre l’exploitation à plein temps en 2012 avec le statut d’associée non-exploitante salariée "Je voulais un statut, une stabilité financière."

À temps complet sur l’exploitation, avec trois enfants, le manque de lien social commence à manquer à la jeune femme "j’avais envie de rencontrer des gens, d’avoir d’autres sujets de discussions que la maison, le travail, les enfants… je ne voyais quasiment plus mes amis parce qu’on a la tête dans le guidon du matin au soir".

Lorsqu’ils installent des robots de traite sur l'exploitation, le couple bénéficie d’un peu plus de temps libre et Coralie repart travailler à l’extérieur à mi-temps, une respiration indispensable pour elle.

La fabrication de glaces, une activité indispensable pour valoriser le lait de la ferme

L’activité de production de lait n’étant pas suffisamment rémunératrice et la charge des emprunts étant trop lourde, Coralie et Sébastien veulent se diversifier et s'intéressent alors au concept "Glace de la Ferme". Ce concept clé en main s’adresse aux agriculteurs producteurs de lait et/ou de fruits désirant valoriser leurs produits fermiers.

On a le lait, moi j’ai les fruits qui viennent du verger de mon père à Jussy : des pommes, des poires, des prunes, des cerises, des abricots…

Coralie Fouquet

Une évidence pour Coralie ! Financièrement, la production de glaces valorise leur exploitation de lait, mais elle lui permet aussi de rencontrer énormément de monde.

Lorsqu’ils optent pour la diversification pour fabriquer de la glace, Coralie et Sébastien cherchent un nom d’accroche, pour se faire connaître du public, mais également qui leur correspond.

"L’amour est dans le lait" c’est un clin d’œil à une émission, mais c’est surtout notre histoire, entre notre amour et la passion du lait.

Coralie Fouquet

Du lait de la ferme et des fruits produits dans la région

C’est avec les recettes fournies par le concept "Glace de la Ferme" que Coralie commence sa production, mais très vite, la jeune femme a envie d’étoffer sa gamme avec des parfums issus de produits locaux. C’est ainsi qu’elle est à l'initiative de deux nouvelles recettes qu'elle fait valider par "Glace de la Ferme" : ratafia et cerise-ratafia.

La grande majorité des fruits composant les sorbets viennent du département, comme les fraises qui sont récoltées par la famille de Coralie au Jardin de Laborde, à Auxerre. Les pommes, les poires, les cerises, les mirabelles… viennent du verger familial. Seuls les sorbets aux fruits exotiques proviennent de purées de fruits achetées au concept.

Le succès de leur production est au rendez-vous "On a même baissé un peu en vaches, car on est très occupé par la production de glaces, sa distribution et les marchés."

Si le lait produit à la ferme est labellisé bio, Coralie n’envisage pas pour le moment de lancer une production de glaces bio.  "Mon projet est d’ouvrir un magasin à la ferme et peut-être, à ce moment-là, développer une glace bio ainsi qu’une gamme diabétique, car j’ai de la demande sur ce créneau."

Ce qui importe le plus à la jeune femme, c’est que ses produits touchent un maximum de personnes, c’est d’ailleurs pour cela que le prix de ses glaces reste très abordable.

Je veux que nos produits restent accessibles à tout le monde, que chacun puisse se faire plaisir avec un bon produit.

Coralie Fouquet

En attendant de faire une visite dans sa boutique à la ferme qui ouvrira avant l’été, il est possible de déguster l’une (ou plusieurs) de ses créations au salon de l’agriculture en ce moment !

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité