“Je subis, comme tout le monde” : à Sens, les navetteurs touchés par la grève

En cette journée de grève, la journée commence mal pour ces navetteurs : le TER direct Sens - Paris est annulé. / © France 3 Bourgogne
En cette journée de grève, la journée commence mal pour ces navetteurs : le TER direct Sens - Paris est annulé. / © France 3 Bourgogne

Ils sont près de 4 000 à habiter dans l’Yonne et à aller travailler tous les jours à Paris. Avec la mobilisation contre la réforme des retraites et les grèves à la SNCF, ils sont fortement impactés. Illustration en gare de Sens (Yonne), ce mardi 10 décembre.

Par Valentin Chatelier

Ce mardi 10 décembre, la gare de Sens, dans l’Yonne, est remplie de navetteurs. Chaque jour, près de 4 000 habitants de l’Yonne vont travailler dans la capitale. Mais en cette journée de grève, la journée commence mal pour eux : le TER direct pour Paris est annulé.

Certains doivent donc demander un justificatif pour leur employeur. "Je fais avec. Il y a des retards, voire un train supprimé. On va attendre le prochain", nous confie l’un de ces navetteurs. "Qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? Je ne peux rien faire. Je subis, comme tout le monde", déplore un second.
 

Trois liaisons Sens - Paris ce matin


Pour ce jour de grève, seuls trois trains assurent la liaison Sens – Paris le matin. Et si certains navetteurs ont pu s’arranger pour faire du télétravail, d’autres doivent absolument se rendre à Paris.

"Je suis obligée de rentrer plus tôt que d’habitude, parce qu’il n’y a pas de train", concède une femme ce matin en gare de Sens. Un autre, lui, pense même à prendre une chambre d’hôtel dans la capitale s’il n’y a plus de train.

La circulation ferroviaire est très perturbée sur l’ensemble du réseau de Bourgogne-Franche-Comté, ce mardi 10 décembre 2019.


Le reportage de Baziz DJAOUTI, Yoann ETIENNE et Philippe SABATIER
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus