A l'hôpital de Guingamp on sert une cuisine à base d 'ingrédients achetés localement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Molina .

A l'hôpital de Guingamp dans les Côtes d'Armor, le chef de la cuisine privilégie une cuisine de goût et respectueuse de l'environnement. Dans ce centre hospitalier, il est servi plus de 500 000 repas annuels.

Au 5ème siècle avant notre ère, Hippocrate affirmait déjà que la nourriture était un remède. Ce midi, à l'hôpital de Guingamp, dans les Côtes d'Armor, les patients seront donc soignés avec des tagliatelles au saumon ou des canettes au chou fleur. Des produits frais, bretons pour la plupart. Le chef a choisi de cuisiner autrement, d'acheter moins mais mieux.

2600 repas par jour


Chaque jour, la cuisine de l'hôpital sort 2 600 repas si chaque ingrédient est important, chaque centime compte. Pour faire de vraies soupes, il faut de vrais légumes, mais le budget comme le code de marchés publics sont très stricts. Les appels d'offres ne permettent pas de choisir local.
Les agriculteurs de la région rêvent eux d'appels d'offres où les critères géographiques et sociaux seraient pris en compte.

Des portions plus petites, mais meilleures


Si dans les assiettes, les quantités ont un peu diminué, le plaisir lui a plutôt grandi. Avec de bons produits, bien cuisinés, c'est sans doute ce qu'on appelle être soigné aux petits oignon et la potion semble efficace !

Regardez ce reportage de Severine Breton et Vincent Bars

durée de la vidéo: 02 min 14
A l'hôpital de Guingamp, on mange local

 Personnes interviewées :
- Jacques Mélé responsable Restaurant Hôpital de Guingamp
- Vincent Lahaeye Responsable des achats et de l'approvisionnement
- Chantal Bévillon Responsable dossier Manger Français FRSEA Bretagne
- Yannick
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité