"2021, on y croit !" Près de 120 festivals publient une tribune pour donner rendez-vous au public

"Nos équipes sont déjà au travail. Les artistes se préparent. Le public nous attend. 2021,On y croit !" Ainsi se conclue une longue lettre publiée dès ce midi sur les réseaux sociaux et signée par 119 organisateurs de festivals dont dix grands rendez-vous de la scène bretonne. 
Au-delà de ces près de 300 000 festivaliers, le festival des Vieilles Charrues représente environ 18 M € de retombées économiques
Au-delà de ces près de 300 000 festivaliers, le festival des Vieilles Charrues représente environ 18 M € de retombées économiques © AFP - Fred Tanneau
"Nous, organisateurs de festivals, sommes déterminés à faire vivre nos événements en 2021, pourquoi on y croit..." Ainsi débute la longue lettre rédigée par 119 co-signataires de rendez-vous musicaux qui ont tous dus être annulés du fait de l'épidémie de Covid-19 en 2020. Une année blanche et morose à la fois pour ce milieu et leur public. Rappelant les premiers états généraux des festivals français qui se sont tenus en Avignon avec 1500 participants en octobre dernier afin de défendre la reconnaissance de leurs métiers, ils évoquent leur conviction : faire revivre ces événements l'an prochain.
 
Ces signataires précisent qu'ils sont déjà engagés pleinement dans la préparation des prochaines éditions. "En responsabilité, nous travaillons avec les services de l’Etat aux contours d’événements qui seront adaptés dans leurs formats au contexte sanitaire. Tous mobilisés pour préserver l’esprit de fête et de partage qui caractérise nos rendez-vous."

Lira la lettre des organisateurs de Festival pour 2021.


Artistes et publics en soutien aux Festivals


De nombreux artistes initialement programmés pour 2020 ont fait part de leur envie d’être présents en 2021, certains sont d’ores et déjà confirmés. Ils seront rejoints par de nouvelles propositions artistiques conçues spécialement pour la prochaine saison. Autres signaux réconfortants : tous les messages adressés par nos festivaliers ces derniers mois. Sans oublier celles et ceux qui ont souhaité conserver leur billet.
 
" Nos festivals ont traversé de nombreuses crises ces dernières années. Ils s’en sont toujours relevés. La crise actuelle ne fera pas exception" concluent les signataires.

Les premiers festivals bretons signataires :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique économie coronavirus/covid-19 société festival sorties et loisirs