• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Alerte à Bruxelles : le roi des Belges et son épouse étaient en thalasso en Bretagne

La reine Mathilde et le roi Philippe de Belgique - Palais Royal à Bruxelles - Juin 2015 / © AFP - Belgique - E. Lalmand
La reine Mathilde et le roi Philippe de Belgique - Palais Royal à Bruxelles - Juin 2015 / © AFP - Belgique - E. Lalmand

Au moment de l'alerte maximale à Bruxelles, le 22 novembre, suite aux attentats de Paris, le roi et la reine de Belgique étaient en thalasso à Quiberon. C'est une information du Canard enchaîné à paraître demain. La thalasso dément.

Par S.Salliou et T.Peigné

C'est le Canard enchaîné qui a révélé l'affaire en France. Le Roi et la reine de Belgique étaient en Bretagne durant le week-end des 21 et 22 novembre, quand Bruxelles est passée en alerte maximale suite aux attentats de Paris . "Ce court séjour en France le week-end du 21 et 22 novembre était prévu de longue date. Ce qu’ils faisaient là-bas est d’ordre privé", a déclaré au journal flamand Het Nieuwsblad, le porte-parole du Palais Pierre Emmanuel De Bauw. Mais visiblement, leur décision de rester, heurte les Belges. Le Canard enchaîné, qui avait l’information depuis le 21 novembre, l'a annoncée sur Twitter 

Situation critique en Belgique

Le Roi et la reine sont rentrés en Belgique le dimanche, selon Het Nieuwsblad. Une décision, qui a étonné les services de sécurité français, qui étaient sur le qui-vive. "Ils se sont demandé pourquoi notre chef d’Etat était resté en Bretagne, alors que la situation était critique en Belgique" écrit Le Soir


La Thalasso de Quiberon dément

La chargée de communication de la Thalasso de Quiberon dément la présence du couple royal. Elle nous a indiqué ne pas avoir connaissance de la venue du roi des Belges et de son épouse la semaine dernière. La direction se dit sceptique quant à la publication d'une photo du roi en peignoir. D'après le Canard enchaîné, qui devrait la publier demain, cette photo aurait été prise au sein de l'établissement.

Sur le même sujet

Réaction des équipes de l'école primaire

Les + Lus