• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Baisse de la PAC : lourdes conséquences en Bretagne

© Max PPP
© Max PPP

Dans son budget 2020-2027, après la sortie programmée de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (Brexit), la commission européenne annonce une réduction de 5 % de l'enveloppe de la PAC. Un perte estimée à 50 millions d'euros selon Olivier Allain, vice-président du conseil régional.

Par La rédaction

Un budget raboté


Avec le départ des britanniques, le budget européen perd 15 milliards d’euros par an. Serait-ce "l’excuse ou la raison" pour enfin baisser les subventions de la PAC (politique agricole commune). 

La France est le premier pays bénéficiaire avec 7 milliards d’euros d’aides directes en 2016. Pour Stéphane Travers, ministre de l’agriculture, la réduction de 5% de l’enveloppe de la PAC est tout simplement "inenvisageable". En réalité, sur les paiements directs la situation est encore plus critique. Par rapport à la programmation du budget 2017-2020 (pré Brexit), la baisse est 7,3%.

Très mauvaise nouvelle pour les bretons


En Bretagne, l’aide représente 560 millions d'euros par an. Pour Pascale Gelin, directrice des politiques et territoires pour les chambres d’agriculture bretonnes : "c’est une très mauvaise nouvelle pour les agriculteurs qui sont à peine sorti d’une crise".

Les aides représentent une part importante des revenus des agriculteurs : "70% des revenus d’un producteur de lait est composé d’aides, cela peut monter de 100 à 135 % pour un éleveur bovin", affirme, Pascale Gelin.

Intervenant : Christophe Berthier, éleveur FDSEA

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus