Bretagne : quand Monique Ranou et une journaliste se rentrent dans le lard

Des salariés de l'entreprise quimpéroise dénoncent le livre d'une journaliste écrit après une immersion dans l'agro-alimentaire breton. L'auteure dénonce de son côté un "plan de com". Francetv info fait le point.

Un ouvrier sur les lignes de production de l'entreprise de salaison et charcuterie Monique Ranou.
Un ouvrier sur les lignes de production de l'entreprise de salaison et charcuterie Monique Ranou. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE
Le livre date du mois de septembre et avait reçu un accueil plutôt positif dans les librairies de Bretagne. Bérangère Lepetit, après plusieurs semaines en immersion dans l'agro-alimentaire breton, signait Un séjour en France, largement consacré à l'entreprise Doux et dans une moindre mesure l'entreprise de salaison et de charcuterie Monique Rannou.

Au grand étonnement de l'auteure, les représentants syndicaux des salariés de Monique Ranou ont publié, sur le site de l'entreprise, le 30 octobre dernier, une lettre ouverte critiquant le livre de Bérangère Lepetit.

Francetv Info a essayé de faire la part des choses dans un article, après contacté Emmanuel Garrec, délégué syndical CFDT, qui confirme que l'auteure "grossit le trait en faisant de quelques cas une généralité".

Cette dernière a réagit dans les colonnes du Télégramme. Elle pense notamment que "le livre fait les frais du plan de com de Monique Ranou, filiale d'Intermarché".

Bien que le syndicaliste s'en défende, la communication autour de cette lettre est "soigneusement contrôlée" écrit Thomas Baïetto de Francetv Info.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
revue de web internet sorties et loisirs agro-alimentaire agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter