Le but du week-end : Desire Oparanozie (EAG) marque à 40 mètres du but parisien

La Guingampaise Desire Oparanozie le 24 août dernier lors de la 1ère journée de D1F (Guingamp / FC Metz) / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP /NICOLAS CREACH
La Guingampaise Desire Oparanozie le 24 août dernier lors de la 1ère journée de D1F (Guingamp / FC Metz) / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP /NICOLAS CREACH

"Magnifique", "respect", "exceptionnel"... Les éloges ne manquent pas pour saluer le but marqué ce week-end par Desire Oparanozie. Face à Paris FC, la Guingampaise a frappé des 40 mètres... et atteint les filets parisiens. Victoire  (2-0) bien méritée !

Par Valérie Chopin


Il passe en boucle sur les réseaux sociaux. Et pour cause : c'est une frappe de toute beauté que nous a servi Desire Oparanozie, dimanche après-midi.

Face à Paris FC, les Guingampaises menaient déjà 1 but à 0, quand dans le temps additionnel, la joueuse nigériane a expédié un missile des 40 mètres qui a lobé la gardienne parisienne.

 

Après un premier but signé  Louise Fleury à la 73ème minute de jeu,  Camille Pecharman la gardienne de Paris FC n'a rien pu faire quand, en toute fin de match, ce boulet de canon lui est arrivé depuis le milieu de terrain.  

Preuve que l'entraineur a été écouté... Avant la rencontre, Frédéric Biancalani avait montré son agacement de ne pouvoir présenter le même visage à domicile que celui franchement séduisant qu’affiche son équipe en déplacement. « Trois défaites consécutives à domicile, ça suffit… » Finie en effet la série ! Avec ce beau succès, les coéquipières de Solène Durand sont désormais la 5e place du classement.

Notez que ce n'est pas la première fois que Desire Oparanozie marque de loin : En 2016 déjà, face à Juvisy, la joueuse avait marqué les esprits avec une frappe à 35 mètres. Les experts se souviennent aussi du 3ème but marqué en 2018 par la Nigeriane avec lob du rond central, c'était encore face à Paris FC...






 

Sur le même sujet

Les + Lus