Confinement. Les alternatives pour acheter des livres en ligne et contourner Amazon

Avec le confinement, les librairies, comme les autres commerces dits « non essentiels » ont fermé leur port. Un coup dur à l’approche des fêtes de Noël. Mais pour continuer d’acheter des livres, des alternatives sur le web se multiplient.
 
 Les libraires n’ont pas le droit s’ouvrir. Le Click and Collect s’organise.
Les libraires n’ont pas le droit s’ouvrir. Le Click and Collect s’organise. © Olivier ARANDEL / MAXPPP
Drive, livraison, conseils en ligne, click and collect.. Les petits commerces s’adaptent pour maintenir leur activité pendant le deuxième confinement.

L’ère du «Click and collect»


Les librairies ne sont pas épargnées par la fermeture de leur commerce. Un confinement dramatique à quelques semaines des fêtes de Noël. Nombreuses d’entre elles ont mis en place le service de retrait de livres que l’on appelle le "click and collect". 

Sur cette carte réalisée par le magazine professionnel "Livres Hebdo", il est possible d’observer quelles librairies ont recours à ce service. Parmi les bretonnes : "Librairie Dialogues" à Brest, "Le Piano Livre" à Quimper, la Librairie "Le Silence de la Mer" à Vannes et bien d'autres encore. 
  

Une librairie de quartier… en ligne, c’est le concept de "Librairies.com". L’ambiance cosy et chaleureuse des librairies est absente certes, mais grâce à ce site, il est possible de commander des livres neufs et des livres numériques. Les libraires donnent leurs conseils sur de nombreux ouvrages. C’est un des plus vastes réseaux, dans lequel on retrouve pas moins de 42 librairies pour l'Ille-et-Vilaine. C’est également le principe des sites La place des libraires, Librairies indépendantes et Les Libraires qui permettent de commander un livre et de se le faire livrer... sans passer par Amazon. 


Acheter des livres d'occasion 


Sur la plateforme morbihannaise "Livrenpoche.com", 300.000 livres d’occasion et dvd attendent de trouver preneurs. "Tous nos livres proviennent d’un territoire local" explique Laure Le Maréchal, directrice administrative de Livrenproche.com. 

La coopérative, à but non lucratif, collecte et trie les livres dans le but de leur offrir une nouvelle vie. Ils sont ensuite mis en vente aux alentours de 3,50 euros.  

 



Associer écologie et solidarité, c’est l’objectif de la librairie en ligne Recyclivre. L’entreprise collecte des livres d’occasion chez des particuliers, dans des médiathèques et autres partenaires. Ils sont ensuite triés et mis en ligne sur le site. 10% des recettes sont reversées à des associations. La gestion des stocks est réalisée par des personnes de l’association ARES, dont le but est de favoriser l’insertion de personnes en grande exclusion.


Les autres commerces "non essentiels" misent aussi sur le web 


Véando est un outil numérique fondé en 2018 par une entreprise morbihannaise. Il facilite la vente à distance pour les commerces en centre-ville. L’application permet aux utilisateurs d’appeler les commerçants en vidéo pour bénéficier de conseils, voir les produits et passer les commandes en temps réel.

"Dès qu’on a vu que le confinement repartait, on s’est dit qu’il fallait rendre l’accès à la plateforme gratuit. L’idée est d’accompagner les commerçants", précise Mathilde Bonnin, chargé de communication de Véando. Pour le moment, plus de 180 commerçants bretons sont inscrits.
 

A Rennes, l’entreprise 21km fait le lien entre producteurs locaux et consommateurs. Elle se charge de faire la tournée des fermes bio le matin pour ensuite livrer à domicile les produits. Il est possible de commander jusqu’au lundi soir, le jour de livraison varie selon la commune.  

32 producteurs du bassin rennais proposent leurs produits : légumes, fruits, boulangerie, crémerie… c’est garanti 100% local. "Il est plus que jamais temps de soutenir les producteurs & artisans pour leur éviter une trop grande perte de leurs récoltes et productions", confie l’entreprise.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques santé société solidarité économie confinement covid-19