"Coolroofing", de la peinture blanche à faire soi-même contre la chaleur excessive

Publié le Mis à jour le

Alors que la chaleur frappe encore la Bretagne, coup de projecteur sur le « coolroofing », qui consiste à peindre le toit d’un bâtiment en blanc. Une méthode simple, pas nouvelle mais qui fait de plus en plus d’adeptes. Une entreprise spécialisée du Finistère vient même de sortir une recette pour fabriquer soit même sa peinture.

Les grecques l’avaient compris depuis bien longtemps… pour éviter d’emmagasiner de la chaleur dans les maisons, il faut peintre en blanc.

Une entreprise finistérienne, Cool roof France, implantée depuis 2015 au Faou, développe ce concept de peinture réflective, en France mais aussi au Sénégal ou au Maroc.

L'entreprise nous a invités à voir son travail sur un toit de maison du Finistère, en bord de mer. Trois personnes appliquent la peinture au rouleau. 

"La température d’une toiture monte à 70 voire 80 degrés en plein été, explique Fréderic Lachèvre, co-créateur et vice-président de l’entreprise. Après application de notre peinture, elle ne dépassera pas les 40 degrés au maximum".

Une peinture à faire soi-même

"ça a été fait dans la cuisine et ça s’étale bien, ça nappe bien, remarque un employé en appliquant la première couche"La peinture est élaborée grâce à une recette plutôt simple : protéine de lait, bicarbonate, poudre de marbre, de l’eau et le tour est joué. 

On a passé une seule couche on descend de 57 à 37 degré donc déjà perdu 20 degrés. On va passer une deuxième couche et on devrait perdre encore 20 degrés.

Julien Martin-Cocher, Directeur Général adjoint de Cool Roof

Une baisse de température de 6 à 7 degrés dans la maison

Dans le bâtiment la chaleur va encore se redisperser… de quoi faire baisser la température de 6 à 7 degré à l’intérieur.

«La première couche a bloqué la remontée du bitume, confie un employé . Elle est donc un peu marron. … la deuxième va être beaucoup plus blanche et on va gagner encore 10 degrés en température de surface».

Mieux encore, le toit végétalisé

Seul inconvénient, cette peinture tient une à deux saisons, ensuite il faut remonter sur le toit et repeindre…
Pour la version durable avec les mêmes résultats thermiques, vous pouvez aussi choisir le toit végétalisé… Les plantes vont produire une sorte d’écran protecteur contre les rayons du soleil.