Côtes d'Armor. Coup d'arrêt pour les éoliennes de Trédias.

Publié le

Coup d’arrêt pour les trois éoliennes prévues à Trédias dans les Côtes d’Armor. Ce mardi 20 juillet, la cour d’appel administrative de Nantes a annulé les autorisations du parc éolien pour son impact sur le paysage. Le constructeur va porter l’affaire devant le Conseil d’Etat.

Depuis le début, les riverains sont vent debout contre ce projet de trois éoliennes qui doivent s'implanter leur commune de Trédias, dans les Côtes d'Armor.

 
Le 5 mai 2017, la préfecture des Côtes d’Armor donne son accord pour la construction de trois éoliennes sur cette commune de 485 habitants située entre Rennes et Saint-Brieuc. Dès lors, différentes actions en justice sont menées par les opposants au projet. Mais ces actions n’étant pas suspensives, la société débute les travaux.

Le 19 décembre 2019, le tribunal administratif de Rennes confirme la validité de l’arrêté préfectoral autorisant l’implantation des éoliennes. Les opposants au projet portent alors l’affaire devant la Cour d’appel administrative de Nantes.

Son jugement vient d’être rendu ce mardi 20 juillet. Il annule les autorisations du parc éolien au motif de l’impact sur le paysage. La société BayWa r.e. va donc se tourner vers le Conseil d’Etat pour annuler cette décision.

Le parc éolien représente un investissement de plus de 14 millions d’euros. Les trois éoliennes devaient produire 18 500 MWh d'électricité par an, soit l'équivalent de la consommation domestique d'environ 8 500 personnes.