Expérimentation. Un bateau va ramasser les algues vertes au large d'Hillion

Depuis plusieurs semaines, la commune d'Hillion, dans les côtes d'armor, est particulièrement touchée par les algues vertes. Plusieurs plages ont dû fermer quelques jours. En cause : le dépassement du seuil d'alerte en hydrogène sulfuré. La maire de la commune regrettait ces derniers temps un abandon des pouvoirs publics. A la suite de plusieurs rencontres, la préfecture et la mairie ont trouvé des points d'avancée dans la lutte contre ce fléau.

Des plages envahies par les algues vertes et fermées au public. Voilà le scénario que connaît la commune d’Hillion. En cause, un dépassement du seuil d’alerte en hydrogène sulfuré, un gaz potentiellement toxique.

Pour lutter contre la prolifération,  la préfecture des Côtes d'armor expérimente un captage par bateau. Loin de la côte, les algues sont plus petites et moins lourdes, et donc plus faciles à ramasser. « Tout ça reste à démontrer, a tempère toutefois le sous-préfet Etienne Guillet, reste à mettre en œuvre, je reste très prudent".

 

La maire d'Hillion optimiste

Depuis quelques semaines la maire de la commune se sentait abandonnée par les pouvoirs publics face à ce fléau.

Après plusieurs rencontre avec le préfet, elle a obtenu quelques satisfactions. Le bateau ramassant les algues pourra aller dans le site classé Natura 2000 et également traverser une réserve naturelle pour aller capter plus d’algues.

On a eu des réponses à nos questions. Si ce bateau peu enlever déjà un maximum d’algues, ce sont des algues qu’on ne retrouvera pas en putréfaction sur la plage.

Annie Guennou, maire d’Hillion

Un bilan de l’expérimentation doit être fait à la fin de l’année.