• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Au zoo de Trégomeur, une formation pour mieux connaître les animaux

Les comportementalistes ont un contact privilégié avec les animaux du parc, ici des lémurs bambou. / © France 3 Bretagne
Les comportementalistes ont un contact privilégié avec les animaux du parc, ici des lémurs bambou. / © France 3 Bretagne

Dans les Côtes-d'Armor, ce zoo propose des stages aux professionnels ou non, pour qu'ils s'initient à la communication avec les animaux. Ils sont chapeautés par deux référents, spécialisés dans le domaine.

Par Corentin Bélard


Ils sont comportementalistes animalier. Guillaume Richard et Vincent Courtois viennent échanger tous les jours avec les animaux du zoo. Chaque espèce a sa façon particulière de communiquer. Certaines sont plus discrètes que d'autres. 

Désormais, la direction propose de partager leur savoir aux visiteurs du parc lors de stages de quatre, douze ou soixante heures. Il y en a pour tous les goûts : de l'initiation au perfectionnement.
 

Observer et comprendre

Le but de la manœuvre, décrypter les langages propres aux animaux. Un travail de longue haleine. Il n'y a pas de dictionnaire "franco-lémurien" ou "franco-tigre". Tout passe dans l'observation et l'analyse du comportement des animaux qu'ils ont sous les yeux. 
 

"L'être humain tend l'oreille pour comprendre son prochain. Avec eux [les animaux] il faut tendre l'œil, on écoute avec les yeux, détaille Guillaume Richard, comportementaliste. Il faut regarder d'abord et ensuite savoir comment construire une communication." Il travaille également au zoo de La Bourbansais.

L'intérêt porté par cette initiative est d'apprendre aux particuliers à mieux comprendre leurs animaux de compagnie. La personne effectuant le stage repartira avec des connaissances et techniques qu'elle adaptera dans sa relation avec son chat ou son chien. Certains pourront même y trouver une vocation et rentrer dans ce métier original.

Il n’existe aucune formation reconnue par l’Etat pour devenir comportementaliste. Toutes sont proposées par des structures privées. Toutefois elles doivent déboucher sur un certificat de capacité "Animaux de compagnie" (CCAD) pour pouvoir exercer à leur contact.
 

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus