Préavis de grève à La Poste : la distribution des plis électoraux menacée

Les syndicats appellent les postiers à la grève ce samedi 26 juin notamment dans les Côtes d'Armor. Ils dénoncent notamment les conditions de distribution des professions de foi pour les élections régionales et départementales. 

Un préavis de grève a été déposé pour ce samedi 26 juin à l'appel des syndicats CGT, Sud, et FO de La Poste dans les Côtes d'Armor. Ce mouvement pourrait perturber la distribution des professions de foi des candidats aux élections régionales et départementales. Or c'est justement cette distribution qui est au coeur des revendications des salariés de La Poste, en plus de la réorganisation voulue par l'entreprise. 

C'est absolument scandaleux de faire jouer la concurrence pour cette distribution. On ne confie pas ça à un distributeur de pub !

Gilles Le Boulc'h, secrétaire général CGT Fapt 22

"Une partie de la distribution des plis électoraux a été confiée à un prestataire, Adrexo mais il y a eu plein de ratés au premier tour. Les adresses n'étaient pas les bonnes, avec les noms de jeune fille des électrices. Tout le monde a été reçu lundi dernier par le gouvernement et La Poste se retrouve à distribuer 5 millions de plis (sur toute la France) en plus pour pallier ces carences", souligne Gilles Le Boulc'h. Pour les facteurs, cela représente une surcharge de travail ce samedi. 

A noter qu'Adrexo n’est pas en charge de la région Bretagne dans le cadre de la distribution de la propagande électorale. C’est La Poste qui s'occupe contractuellement de la région. "Les conséquences ont été subies dans les régions où il n'y pas Adrexo justement. C'est la libéralisation de ce marché au niveau national qui a dégradé nos conditions de travail", détaille-t-il.

"Le samedi, la moitié des gens travaillent depuis la pandémie. On a demandé aux gens de revenir, mais c'est censé être sur la base du volontariat. Sur certains sites, on a dit aux gens que c'était une obligation. En plus, il n'y aura pas de compensation pour cette tâche, de repos compensateur. C'est la première année qu'on voit ça." Le courrier habituel devrait en subir les conséquences. Ce samedi, Gilles Le Boulc'h précise qu'il n'y aura pas de livraison de colis ou de lettres car cette journée doit se focaliser sur les plis électoraux. "Cela veut dire qu'il y aura un report énorme la semaine prochaine." 

Selon lui, le mouvement de grève devrait être suivi, même au niveau du réseau. Des bureaux sont fermés, comme à Bégard. En Ille-et-Vilaine, le même appel a été lancé par la CGT et FO. 

Il y a 48 heures, la direction a finalement annoncé payer deux fois et demi les heures supplémentaires pour ce samedi. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021