Crise agricole: les éleveurs poursuivent leurs actions

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Pédech
A Guingamp (22), les éleveurs étaient attendus, en début d'après-midi, par des gendarmes mobiles.
A Guingamp (22), les éleveurs étaient attendus, en début d'après-midi, par des gendarmes mobiles. © F.Leroy / France 3 Bretagne

Les forces de l'ordre les ont délogés de Saint-Brieuc, ce jeudi matin. Les éleveurs en colère se sont de nouveau heurtés aux gendarmes mobiles en voulant installer des points de blocage à Guingamp et Lamballe (22). Stéphane Le Foll doit s'exprimer à 17h30 depuis Paris sur la crise agricole.

15H à Lamballe. Les gendarmes mobiles font usage de fumigènes de dispersion pour évacuer les éleveurs en colère. Après avoir été délogés de la RN 12, à hauteur de Saint-Brieuc, peu avant 8 heures, ce matin, les agriculteurs en colère sont venus poursuivre leur action à Guingamp-Plouisy (22), dans l'heure de midi.
Eleveurs et tracteurs filent établir un autre blocage au rond point voisin de Kernilien (l'embranchement pour prendre la direction de Lannion). Un jeu de chat et de la souris démarre. 
La circulation est de nouveau bloquée en milieu d'après-midi sur la RN12 dans les deux sens de circulation au niveau de la sortie Kernilien.
Le blocage pourrait être levé dans la soirée pour permettre aux éleveurs de regagner leurs exploitations.

Autre action, également depuis le début d'après-midi, du côté de Lamballe (22), à Plestan: blocage dans le sens Rennes - Brest au niveau de l’aire de repos de Carmoran. Une déviation est également en place depuis le début d'après-midi.


"Ne pas suivre les exemples du textile et de la sidérurgie"

"On va continuer, si on nous déloge, on va sur un autre endroit, il faut qu'on nous entende", a expliqué Didier Lucas, président de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles, qui a appelé à cette mobilisation avec les Jeunes agriculteurs (JA). "Pas question d'accepter qu'on laisse tomber l'élevage comme cela a été le cas, avant nous, pour le textile ou la sidérurgie", a-t-il ajouté sur France 3 Bretagne. 

"Le Foll tu débloques, alors on bloque", peut-on lire sur une banderole.


D'autres actions sont en cours à Laval (53) et au Mans (72). "Après toutes les belles annonces que nos élus de la République nous ont faites cet été ou cet automne, on arrive en ce début d'année 2016 dans des situations encore plus critiques qu'il y a un an, les prix se sont extrêmement dégradés, entre autres sur la filière laitière", a expliqué à l'AFP David Bourdin, président des JA de la Sarthe.

S.Le Foll s'exprime à 17h30

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a prévu de s'exprimer, à 17h30 ce jeudi, au cours d'une conférence de presse donnée depuis son ministère.

durée de la vidéo: 01 min 21
Suite des blocages des agriculteurs sur la RN12


Vendredi à Rennes

Un rassemblement symbolique est prévu vendredi matin devant la préfecture de région, à Rennes. Une rencontre avec le préfet a été sollicitée.

Du côté de Saint-Brieuc, la RN 12 reste fermée à la circulation à hauteur de Trégueux : blocage dans les deux sens de circulation, au niveau de l’aire de covoiturage du Perray. La réouverture est annoncée "avant la fin de soirée", selon la préfecture des Côtes-d'Armor. Les services de l'équipement sont à pied d'oeuvre depuis ce matin pour permettre la réouverture de la 4 voies très endommagée par les feux de la nuit passée. 

Les revendications

Les éleveurs tirent depuis des mois la sonnette d'alarme en raison des cours trop bas, inférieurs aux coûts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont achetés par les industriels de la transformation. Les syndicats veulent également obtenir l'engagement des distributeurs et des industriels pour que les négociations commerciales annuelles en cours se fassent dans le respect d'un prix équitable reversé au producteur, mais aussi de la transparence sur la répartition des marges tout au long de la filière.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.