Environnement. Une pétition à Perros-Guirec contre le show de la Patrouille de France

À Perros-Guirec, le meeting aérien des 19 et 20 août prochain ne fait pas l’unanimité. Pour la seconde année consécutive, une association lance une pétition pour demander l’annulation de la manifestation qui doit notamment accueillir la Patrouille de France. Elle dénonce l’impact sur l’environnement.

Cette année encore, l'organisation du meeting aérien de Perros-Guirec créée la polémique sur la Côte de granit rose.

Une pétition mise en ligne sur internet demande au maire d’annuler la manifestation qui doit se tenir les 19 et 20 août prochains, et qui doit accueillir la Patrouille de France. Et d’ores et déjà "de ne pas engager la commune dans la tenue d’un tel meeting en 2024".

En un mois, elle a recueilli près de 2000 signatures. 

À proximité de la réserve des Sept-îles

C’est la seconde année consécutive que l’association "Citoyen à Perros" mène la fronde. Elle dénonce l’impact d'un tel évènement sur l’environnement, à l'heure où "les rapports du GIEC se suivent et sont de plus en plus alarmants."

"On continue à émettre des gaz à effet de serre. À avoir de la pollution sonore, de la pollution par particules fines, explique Sylvie Bourbigot, la présidente de l'association. En ces temps d’urgence climatique et d’urgence en matière de préservation sur la biodiversité, ce n’est pas normal."

"Dans la réserve des Sept-îles juste à côté, on a des oiseaux qui ont beaucoup souffert, il faudrait qu’on les laisse en paix. La sobriété est devenue une nécessité dans tous nos domaines de vie. Pourquoi ne serions-nous pas capables de nous passer d’un tel meeting aérien ?", s'interroge l'association.

durée de la vidéo : 00h02mn11s
Pétition contre le meeting aérien de Perros-Guirec ©JM Seigner/C. Bazille/FTV

Pour le maire, un impact "relativement minime" sur l’environnement

Du côté de la mairie, on rappelle que ce meeting est "LA manifestation" de Perros-Guirec.

"C’est un rassemblement populaire, gratuit, intergénérationnel, et on est heureux de recevoir pour la 40e fois la Patrouille qui fête cette année ses 70 ans", souligne Erven Léon, le maire de Perros, qui dit ne pas comprendre les arguments des opposants.

"Pour nous l’impact sur l’environnement est relativement minime. La biodiversité est dans l’ADN de Perros, la LPO est née ici en 1912, les rochers de Ploumanach ont été protégés dès 1901..."

"On est très vigilants sur l’environnement. À la fois sur la biodiversité, il y a des réunions  préparatoires, des contacts avec la réserve… Et sur l’impact de la fréquentation. L’empreinte carbone des visiteurs, c’est le souci de toutes les manifestations, aux Vieilles Charrues, aux 24 heures du Mans etc. Et on va mener une étude là-dessus, pour bien mesurer les impacts".