JO 2024. Les Côtes d'Armor ne souhaitent pas payer 150 000 euros pour accueillir la flamme olympique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvaine Salliou .

L'Ille-et-Vilaine, le Morbihan et le Finistère ont donné leur accord de principe pour voir passer la flamme olympique sur leurs territoires lors des JO de Paris 2024, pas les Côtes d'Armor. Trop cher, selon les élus costamoricains.

Quelques départements français refusent de faire passer la flamme olympique sur leur territoire, jugeant trop élevé le tarif de 150 000 euros. C'est le cas des Côtes-d’Armor.

"Nous étions très séduits par l'idée de voir la flamme olympique venir en Côtes d'Armor", explique Ludovic Gouyette le vice-président du département en charge des sports à France à France Bleu Armorique. "Mais 150 000 euros hors taxes, c'est très cher", regrette l'élu. "Cela veut dire plutôt 180 000 euros hors frais annexes d'animation etc". 

Le département préfère "maintenir ses manifestations sportives locales avec des associations locales (...) On n'a pas de contreparties réelles", observe Ludovic Gouyette. "Par exemple on ne peut pas choisir le tracé de la flamme à travers le département et on peut seulement choisir cinq porteurs sur une centaine", note l'élu. 

Les trois autres départements bretons ont donné leur accord de principe

Interrogé par l'AFP, le comité d'organisation des JO de Paris 2024 (Cojo), assure qu'une "très grande majorité de départements a déjà accueilli positivement cette démarche". C'est le cas de l'Ille-et-Vilaine, le Finistère et le Morbihan.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité