Parc éolien de Saint-Brieuc : Ailes Marines ensouillera l'intégralité des câbles inter-éoliennes

Ailes Marines en charge de l'installation et de l'exploitation du futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc annonce l'enfouissement de l'intégralité des câbles, une mesure qui selon eux renforcera la sécurité de la navigation et permettra le maintien de l'activité de pêche dans la zone.
Images 3D du futur parc éolien à Saint-Brieuc
Images 3D du futur parc éolien à Saint-Brieuc © Ailes Marines
"Suite aux tests d’outillage réalisés à l’été 2020 et malgré les conditions très complexes des fonds marins du site, Ailes Marines confirme son objectif d’ensouiller à 100% l’ensemble des câbles inter-éoliennes du parc de Saint-Brieuc. L’enfouissement complet des câbles représenterait une avancée majeure pour la sécurité de la navigation et un pas de plus vers un maintien des activités de pêche au sein du parc" indique l'exploitant du futur parc éolien dans un communiqué. 

Du côté des pêcheurs, l'opposition franche à ce projet demeure. "Nous, on demande l'annulation de ce parc et ça ne changera pas. Cette annonce ne représente rien du tout. Les travaux vont casser tous les fonds, faire des tranchées, de la turbidité, faire crever les coquilles. On ne comprend même pas que les écologistes supportent un tel projet", répond Alain Coudray, président du Comité des pêches et des élevages marins des Côtes d'Armor. 

Cette année, les pêcheurs, soutenus par des élus locaux ont mené plusieurs actions, perturbant par exemple le début des prospections au mois de mai.
   

Le parc éolien en mer de Saint-Brieuc


Le parc éolien en mer de Saint-Brieuc doit se situer au large de la baie de Saint-Brieuc en Bretagne, à 16,3 kilomètres des côtes bretonnes. Une fois terminé, d’une capacité totale de 496 MW, il produira 1 820 GWh par an, l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 835 000 habitants. Le parc éolien est annoncé comme opérationnel en 2023. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement pêche économie