Education. La fermeture du collège de Corlay provoque colère et incompréhension

Le Conseil départemental des Côtes-d’Armor a annoncé qu’il souhaitait fermer le collège Pier An Dall de Corlay à la rentrée 2024 pour construire un nouvel établissement à Saint-Nicolas-du-Pélem à huit kilomètres. Elèves, parents et élus sont abasourdis et se mobilisent contre cette décision.

"Je signe parce que ce collège m’a fait passer quelques belles années, celles de mon adolescence" écrit Yannick sous la pétition qui circule sur Internet. En quelques heures, elle a rassemblé près d’un millier de signatures pour sauver un collège de 73 élèves.

"Les enfants de Corlay ont besoin de leur collège" insiste une autre signataire. "Stop à la désertification des petits villages ruraux !"

durée de la vidéo : 00h02mn24s
L'annonce de la fermeture du collège Pier an Dall a fait l'effet d'une bombe à Corlay, où la décision du Conseil départemental des Côtes-d'Armor est jugée incompréhensible. ©V. Chopin et JM Piron.

Désaménagement du territoire ?

"Corlay, c’est une commune de plus de 950 habitants, mais c’est un bassin de vie de 2 500 âmes" rappelle son maire, Olivier Allain. "Fermer le collège, dit-il, c’est une décision catastrophique."

"La population de la commune grossit, notamment depuis la pandémie de Covid, affirme l’élu. Il y avait 46 maisons à vendre en 2020, il n’y en a plus aucune. Nous avons de nouveaux habitants parce que nous avons un collège, des services, publics ou privés, parce que nous sommes à 30 kilomètres de la mer. Nous avons tous les atouts. On dit que la Bretagne va accueillir 400 000 nouveaux habitants dans les années à venir "rappelle l’édile qui parle d’une décision brutale prise sans concertation.



Un collège tout neuf, à 8 kilomètres, en
2028 

Le département, qui a en charge la gestion des collèges, souhaite construire un nouvel établissement à Saint-Nicolas-du-Pélem, commune dans laquelle se trouve un autre collège, à 8 kilomètres de là. Le nouveau collège pourra accueillir 150-200 élèves, quand celui de Corlay en abritait 73 et celui de Saint-Nicolas 83.

"Ici, on se sent super bien, c’est super parce que c’est tout petit, s’enthousiasment les élèves. C’est rassurant, on connait tout le monde, on fait tout à pied. C’est vraiment sympa."

Le collège Pier An Dall compte une classe par niveau, et donc quatre classes en tout et pour tout. Les enseignants partagent le même émerveillement que leurs élèves. "On a des classes qui ont entre 17 et 22 élèves, tous les profs de France et de Navarre en rêvent. Le midi, on peut jouer au ping-pong avec les collégiens, c’est chouette", confie le professeur d’anglais.

"Dans la commune, il y a deux écoles, l’une publique, l’autre privée assurent la relève, on ne comprend pas", termine un enseignant.

Jean-René Carfantan, vice-président du Conseil départemental en charge de l’éducation est plus circonspect sur les prévisions démographiques. "On table sur des effectifs en biasse ou stable dans les années à venir. 60, 80 élèves, pas plus. Si on regroupe les deux établissements, nous aurons davantage de professeurs et donc davantage de possibilités" argumente l'élu.

Besoin de travaux ?

Le Conseil départemental s’inquiète aussi d’importants travaux d'aménagments et de rénovation à mener. Le collège de Corlay date de 1947. Il faut refaire notamment l’isolation de cette "passoire énergétique". Comme au collège Jean Jaurès de Saint-Nicolas-du-Pélem, chaque établissement nécessiterait entre 5 et 6 millions de travaux.

"On nous dit que notre collège aurait besoin de travaux, s’agace Olivier Allain, il a surtout besoin qu’on le laisse vivre. On nous parle de 5 voire 6 millions d’euros de réhabilitation. On ne savait même pas qu’il y avait besoin de travaux, s’étonne le maire de Corlay. Il y en a pour 20 000 euros maximum, affirme l’élu. Mais qui veut tuer son chien l’accuse de la rage."

Le 5 juin, la commission permanente du Conseil départemental doit se réunir. Les habitants de Corlay envisagent de s’y rendre en tracteur ! Manière sans doute de faire pression sur les élus avant le vote du plan pluriannuel d’investissement des collèges où la fermeture de Pier An Dall sera étudiée le 3 juillet prochain.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité