Saint-Brieuc. Un festival pour l'amour de l'eau à Pléneuf-Val-André

Plus sur le thème :

Clap de fin, après une semaine de festivités autour de l’eau et du bien-être. Plusieurs milliers de personnes ont profité des activités, spectacles et expositions tout au long de la semaine. Pour une première édition en Bretagne, les organisateurs ne s’attendaient pas à un tel enthousiasme.

Barbara Albasio, co-organistarice du festival Aquamour, est au regret de décliner l’offre de partenariat de l’association des chants marins. En ce dernier jour de festival, ce n’est plus elle qui démarche les partenaires, ce sont eux qui viennent à elle. "C’est la spirale vertueuse !" s’enthousiasme cette italienne, marié à un Breton. 

Le projet du festival de l’eau est né d’un film, réalisé par le couple. Pendant plusieurs mois de voyage, ils recueillent des témoignages sur la protection de l’eau et les écosystèmes marins. 

La première édition du festival de l’eau s’est tenue l’été dernier, sur l’ile d’Elbe, d’où est originaire Barbara; la seconde édition s’est tout naturellement tenue à Pléneuf-Val-André, d’où est originaire son mari Stéphane. "La mairie de Pléneuf-Val-André nous a ouvert ses portes et ses bras, elle nous a beaucoup aidés, ça a été très fluide et facile pour trouver des partenaires", raconte Barbara. 

Le défi était pourtant de taille. Car le couple tient à ce que l’évènement soit gratuit pour les festivaliers, et rémunéré pour les intervenants. 

Six artistes exposants (plasticiens, peintres, photographes, sculpteur), et six musiciens des quatre coins du monde ont participé au festival. Pour pourvoir leur verser un salaire, le couple a créé une association au nom du festival, et s’est entouré de 21 partenaires. 

Certains d’entre eux, offre de l’argent, d’autres des services. Le Spa Marin du Val-André a par exemple logé les artistes, le restaurant l’Atelier a quant a lui pris en charge les déjeuners et vernissages, tout au long de la semaine. 

Une programmation autour du bien-être

"Nous ne voulons pas avoir une approche anxiogène, l’idée n’est pas d’alarmer mais de sensibiliser aux bienfaits de l’eau et d’encourager les gens à en prendre soin" explique Barbara. "Nous sommes constitués d’eau à 70%. Apprendre à apprécier l’eau sous toute ses formes, c’est apprendre à s’apprécier soi-même" ajoute-elle 

Parmi les ateliers proposés, une séance de long côte. Une balade en combinaison, plongé dans la mer à hauteur du nombril, rythmé par des mouvements relaxants. « On ressent un bien-être fou, on se sent lavés de toutes nos pensées », confie Barbara, elle-même adepte de cette activité.

Pour ceux qui préfère regarder l’eau plutôt que de s’y plonger, des guides bénévoles proposaient une balade sur le chemin des douaniers qui longe la côte du Val- André jusqu’à la plage des Vallée. 

Au programme également : nettoyage des plage, virée en paddle, mais aussi concert "bain de sons" et expositions. 

La galerie d’art a accueilli près de 500 visiteurs par jour. Un succès qui donnent de nouvelles idées à Barbara et Stéphane. Pourquoi pas un prochain festival de l'eau à Venise, par exemple. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité