Saint-Brieuc : le dessin de Claude Monet est parti à 76 000 euros

Publié le Mis à jour le

Le clou de la vente aux enchères à Saint-Brieuc ce dimanche c'était bien le pastel de Claude Monet, mis à prix à 30 000 euros. Il a finalement été adjugé 76 000 €, la fourchette haute de l'estimation. 



La vente était exceptionnelle ce dimanche à Saint-Brieuc. Le commisaire priseur avait entre ses mains un dessin au pastel de Claude Monet, une vraie rareté. Elle ne mesure que 13,2 cm sur 26 cm, une taille assez modeste, mais elle a tout de même son garde du corps attitré. Et pour cause cette représentation d'une vue nocturne du port normand d'Yport, est signée de l'un des pères de l'impressionnisme.

 



Une fierté pour la salle des ventes de Saint-Brieuc



Le commissaire priseur avant la vente ne cachait pas sa fierté : "il n'y a environ que trois dessins de Claude Monet qui passent dans le monde par an, on recense une grosse centaine de pastels aboutis comme le nôtre et en France de manière assez récurrente c'est un seul par an et cette année il est sous le marteau à Saint-Brieuc !". Au-delà du cachet apposé par le fils du peintre au bas de l'œuvre, il a fallu effectuer un vrai travail d'authentification avant de procéder à la vente. L'experte explique ainsi "qu'il faut toujours avoir un doute et qu'il est nécessaire de toujours faire des recherches", qui peuvent parfois s'avérer longues. Cette fois ils ont pu consulter le cataloque, qui répertorie les oeuvres sur pastel du peintre et ils ont retrouvé la mention de cette Nuit à Yport.

 

L'enchère s'arrête finalement à 76 000 euros !



Dans une salle des ventes pleine à craquer, peu après 16 heures, le lot 151 est enfin présenté, toujours escorté par l'agent de sécurité. C'est le moment attendu par les curieux comme par les habitués de la salle. Mais l'enchère ne se déroule pas tout à fait sur place, en réalité c'est au téléphone que tout se joue, entre trois acquéreurs potentiels. L'enchère s'arrête finalement à 76 000 euros ! Un beau prix de vente puisque le pastel était estimé entre 50.000 et 80.000 euros. Le dessin va quitter la France mais rester en Europe.

 

Le reportage à Saint-Brieuc de Fabrice Leroy, Nathalie Rossignol et Catherine Deunf





 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité