Mort de Dorian Guéméné : 5 à 16 ans de prison requis par l'Avocat général, lors du procès en appel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maylen Villaverde avec Myriam Thiébaut

L'Avocat général a requis entre 5 et 16 ans de prison pour les cinq accusés, dans l'affaire du meurtre de Dorian Guéméné. Ce serveur de 24 ans avait été battu à mort à la sortie d'une discothèque rennaise en juillet 2018. L'accusation de meurtre n'a été retenue que pour un seul des prévenus.

Au neuvième jour du procès en appel du meurtre de Dorian Guémené, Véronique Wester-Ouisse a requis entre 5 et 16 ans de réclusion pour le différents accusés.

16 ans requis pour meurtre à l'encontre du principal accusé

Une longue minute de silence a envahi la salle de la cour d'assises de Saint-Brieuc, ce jeudi 22 septembre. "Voyez concrètement ce que dure une minute" explique l'Avocat général. Par ces 60 secondes de silence, l'accusation a souhaité mettre en évidence la longueur de la scène de violence dont a été victime Dorian Guémené, cette nuit du 7 juillet 2018. Pendant trois minutes, il avait été roué de coups, exclusivement au visage.

Pour l'Avocat général, il ne subsiste aucun doute sur l'intention de Sacha Réthoré à donner la mort. Elle a donc requis à son encontre, 16 ans de prison pour meurtre. Une peine plus lourde pour le principal accusé, qui avait été condamné à 15 ans en première instance

Une obligation de soins pendant 3 ans pour addiction au cannabis et pour "accoutumance à la violence" a également été requis.

5 à 8 ans pour les 4 autres accusés

Pour les autres prévenus, l'Avocat général n'a pas retenu l'intention de donner la mort.

8 ans ont été requis pour Thomas Goldschild et Alexis Pesneau. En première instance, les deux co-auteurs des coups avaient été condamnés à 10 et 13 ans, respectivement.

6 ans ont été demandés pour Guillaume Clavreul, condamné à 10 ans par la cour d'assises au mois d'octobre 2021.

Enfin l'accusation réclame 5 ans d'emprisonnement pour Stanislas Réthoré, le frère du principal accusé, qui avait été condamné à 8 ans lors du premier jugement.

Tous les quatre sont poursuivis pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Rappel des faits

Le 7 juillet 2018, après son service, Dorian, né à Saint-Malo, serveur dans un pub de Rennes depuis un an et demi environ, se rend avec son collègue et colocataire Kevin, en discothèque, à l'Espace. A l'intérieur, ils vivent une première altercation avec deux hommes. Le personnel demande à ces derniers de partir. 

Après la fermeture de l'établissement, Kevin et Dorian restent quelques instants, pour discuter avec des membres de l'Espace, avant de quitter les lieux par la sortie du personnel. Plusieurs individus (âgés de 18 à 28 ans au moment des faits) vont alors se ruer sur eux. Dorian recevra de nombreux coups au visage alors qu'il est déjà à terre. Son ami tentera d'intervenir. Il sera lui aussi frappé mais réussira à se relever et à alerter les secours. Dorian ne survit pas à ses blessures et décède le lendemain à l'hôpital. 

Après l'accusation, c'est au tour des avocats des accusés de plaider ce jeudi 22 septembre après-midi. La cour d’assises des Côtes d’Armor rendra son verdict vendredi.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité